DIVERTISSEMENT

Le Festival du nouveau cinéma dévoile sa 46e édition

La 46e édition du FNC se déroule du 4 au 15 octobre.

26/09/2017 11:00 EDT | Actualisé 26/09/2017 11:00 EDT
Courtoisie

Plus de 400 films, des activités à la pelle et des rencontres à ne pas manquer : pour sa 46e édition, le Festival du nouveau cinéma (FNC) continue d'offrir une riche programmation composée de découvertes et de valeurs sûres. Cette année, l'événement investit la ville en se déployant sur douze lieux de la métropole.

Déjà annoncé la semaine dernière, le très attendu Blade Runner 2049 de Denis Villeneuve ouvrira la manifestation le 4 octobre prochain, au Théâtre Maisonneuve de la Place des arts. En clôture le 15 octobre, La passion Van Gogh de Dorota Kobiela et Hugh Welchman. Ce film d'animation revient sur les derniers jours du peintre-maudit à travers 120 toiles du maître. Le projet a nécessité la conception de 65 000 plans peints à la main par plus de 120 artistes.

Pendant près d'une semaine, les festivaliers auront droit à un vaste choix cinématographique en provenance de 68 pays. Dans la section «Compétition internationale», douze films tenteront de décrocher la Louve d'or, dont le seul Québécois en lice, Luc Bourdon avec son long métrage La part du diable.

Le volet «Les incontournables» offrira aux cinéphiles les œuvres qui ont marqué les grands festivals internationaux, notamment, The Square du Suédois Ruben Östlund (Palme d'Or au Festival de Cannes) La Mise à mort du cerf sacré du Grec Yorgos Lanthimos (Prix du meilleur scénario au Festival de Cannes), A Man of Integrity de l'Iranien Mohammad Rasoulof (Prix de la mise en scène à Un certain regard), Félicité du Franco-sénégalais Alain Gomis (Ours d'argent à la Berlinale) et Loveless du Russe Andrey Zvyagintsev (Prix du jury au Festival de Cannes).

Notons également la présence de plusieurs films importants comme The Day After du Coréen Hong Sang-Soo, Après la foudre de l'Américain Todd Haynes, In the Fade de l'Allemand d'origine turque Fatih Akin, The Misandrists du Canadien Bruce LaBruce ou The Other Side of Hope du Finlandais Aki Kaurismäki, qui a remporté l'Ours d'argent du meilleur réalisateur à la dernière Berlinale.

Carte blanche à Denis Côté

Comme d'habitude, les productions nationales seront rassemblées sous le vocable «Focus Québec/Canada». Il inclut, entre autres, La Petite fille qui aimait trop les allumettes de Simon Lavoie, Les faux tatouages de Pascal Plante, La Zone de Denys Desjardins et Après coup de Noël Mitrani.

Trois films de la Belgique seront mis à l'honneur dans la portion «Temps Ø»: Laissez bronzer les cadavres d'Hélène Cattet et Bruno Forzani, Ni juge, ni soumise d'Yves Hinant et Jean Libon et Mon Ange d'Harry Cleven. C'est là aussi que l'on pourra retrouver Les Affamés de Robin Aubert (Lauréat du prix du meilleur long métrage canadien au TIFF) et All You Can Eat Bouddha, premier essai de Ian Lagarde.

Les volets «Panorama international» pour le cinéma engagé, «Les nouveaux alchimistes» pour les propositions expérimentales et «Les p'tis loups» pour la programmation jeunesse s'ajouteront à un menu déjà bien complet incluant documentaires et courts métrages. Le festival rendra également hommage au Japonais Seijun Suzuki et au Polonais Andrzej Wajda avec les projections de leurs films phares.

En plus d'une carte blanche au réalisateur Denis Côté, qui viendra accompagner la présentation de son plus récent opus, Ta peau si lisse, le FNC proposera des classes de maître (Alain Gomis, Konstantina Kotzamani, Sofia Bohdanowicz), des projections spéciales (India Song de Marguerite Duras, Borg Vs. McEnroe de Janus Metz, Eye on Juliet de Kim Nguyen, Innocent de Marc-André Lavoie) et des ciné-concerts (Socalled). De plus, le festival organisera, en collaboration avec le Musée des beaux-arts de Montréal, un cycle de films westerns, en parallèle d'une exposition entièrement consacrée au genre.

La 46e édition du Festival du nouveau cinéma de Montréal se déroule du 4 au 15 octobre 2017.

» Cliquez ici pour tous les détails.

À voir également :