NOUVELLES

De nombreux joueurs défient Trump au début des matchs de la NFL

Trump avait appelé à «virer» les sportifs ne respectant pas l'hymne national.

24/09/2017 14:42 EDT | Actualisé 24/09/2017 14:43 EDT

De nombreux joueurs de de la NFL ont posé un genou à terre dimanche avant les rencontres dans les stades aux Etats-Unis, geste de défiance envers Donald Trump qui a appelé à "virer" les sportifs ne respectant pas l'hymne national.

Les chaînes de télévision américaines montraient plusieurs joueurs de la NFL agenouillés au bord du terrain quelques heures après que le président américain, en pleine escalade rhétorique avec le monde du sport, a proposé de boycotter les équipes dont les joueurs "manquent de respect" à l'Amérique.

USA Today Sports / Reuters

L'origine du geste remonte à l'été 2016, lorsque l'ancien quart-arrière des San Francisco 49ers Colin Kaepernick l'avait effectué - et provoqué un scandale national - pour protester contre les meurtres de plusieurs Noirs abattus par des policiers blancs.

Le président Trump s'en était pris, sans le nommer, à ce joueur de 29 ans vendredi lors d'un meeting: "Est-ce que vous n'aimeriez pas voir un de ces propriétaires (d'équipe) de NFL dire, quand quelqu'un manque de respect à notre drapeau, +sortez-moi ce fils de pute du terrain, il est viré, viré!+", avait-il asséné.

Il a ensuite expliqué dans un tweet dimanche que le boycott des matches pourrait être une façon de se débarrasser de ces gestes qui sont autant de manques de respect "à notre drapeau et notre pays".

L'hymne national américain est joué avant tous les matches aux Etats-Unis et les joueurs et le public se tiennent traditionnellement debout, la main droite sur le coeur.

A Foxborough dimanche après-midi, 15 joueurs des New England Patriots, champions en titre de la NFL, se sont agenouillés et nombre d'entre eux se tenaient par les bras, dont la star de l'équipe Tom Brady.

Les joueurs des Pittsburgh Steelers ont eux décidé de rester dans leur vestiaire pendant l'hymne national dans le stade des Bears de Chicago.