NOUVELLES

Alerte Amber: l'accusé a été transféré vers un hôpital québécois

La SQ l'interrogera par rapport à la mort d'Yvon Lacasse.

23/09/2017 06:16 EDT | Actualisé 23/09/2017 06:16 EDT
Getty Images/iStockphoto

L'homme parti en cavale avec son fils de six ans la semaine dernière et accusé du meurtre de la mère de cet enfant a été transféré vers un hôpital québécois, selon la Police provinciale de l'Ontario (PPO).

La porte-parole Carolle Dionne a confirmé qu'il a été remis aux autorités québécoises, vendredi, en fin d'après-midi.

Son avocat avait indiqué la veille qu'il était sur le point d'obtenir son congé de l'hôpital, après une tentative de suicide.

Les policiers ontariens rapportent qu'il a finalement été transporté par ambulance vers un hôpital québécois. La Sûreté du Québec (SQ) a seulement confirmé que l'homme était dans une ambulance, mais elle ne s'est pas avancée davantage.

La SQ l'interrogera par rapport à la mort d'Yvon Lacasse, cet homme de 71 ans dont les autorités ont trouvé le corps mercredi.

Dans sa fuite, le père de 41 ans se serait emparé du véhicule de M. Lacasse à une halte routière de Lachute.

Il ne fait pour l'instant face qu'à une accusation de meurtre non prémédité relativement au meurtre de la mère de l'enfant.

L'alerte Amber avait été déclenchée la semaine dernière après la découverte du corps d'une femme dans une résidence de Saint-Eustache, au nord de Montréal.

L'accusé a finalement été arrêté vendredi après-midi près d'un village de l'est ontarien, après une chasse à l'homme qui avait duré près de 24 heures et qui a couvert un énorme territoire: Saint-Eustache et Lachute dans les Laurentides, Rouyn-Noranda en Abitibi-Témiscamingue, Maniwaki en Outaouais et finalement en Ontario, où il a été arrêté dans la région de Renfrew.

Le témoin recherché a été rencontré

L'individu qui était considéré comme un témoin important dans cette affaire n'est finalement plus recherché par les autorités.

La SQ a indiqué vendredi que cette personne avait été "identifiée et rencontrée" et qu'elle n'était "aucunement reliée au dossier concerné".

Le corps policier avait préalablement publié un portrait-robot d'un homme dans la quarantaine qui aurait été aperçu à Rouyn-Noranda en compagnie du père et de l'enfant. Cet homme portait notamment une barbe foncée fournie.