POLITIQUE

Le syndicaliste Marc Maltais songe à se présenter pour le Bloc québécois

Le Bloc québécois courtise une personnalité du monde syndical pour tenter de ravir le siège de l'ex-ministre conservateur Denis Lebel.

22/09/2017 19:25 EDT | Actualisé 23/09/2017 10:49 EDT
Bloc québécois

Le Bloc québécois courtise une personnalité du monde syndical pour tenter de ravir le siège de l'ex-ministre conservateur Denis Lebel dans la circonscription de Lac-St-Jean, lors de l'élection partielle du 23 octobre.

Marc Maltais, qui s'était fait connaître du grand public lors du lock-out des travailleurs de l'usine de Rio Tinto Alcan à Alma en 2012, a confirmé qu'il est tenté par un saut en politique fédérale.

Celui qui est présentement conseiller régional pour la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) a rencontré la chef du Bloc québécois Martine Ouellet mercredi.

Il veut se donner la fin de semaine pour réfléchir à sa mise en candidature et être certain de faire le bon choix. Marc Maltais est père de cinq enfants âgés de 9 à 19 ans.

Le syndicaliste milite déjà au sein du mouvement indépendantiste au Saguenay-Lac Saint-Jean.

Il estime que le Bloc québécois a «d'excellentes chances» de refaire une percée dans la région.

«Moi-même j'étais de ceux qui croyaient que le Bloc était mort», a-t-il confié. Avant la dernière élection, il ne restait que seulement deux députés.

«Je regarde la situation aujourd'hui. Si je fais un parallèle avec le milieu des affaires, une succursale qui passe de deux magasins à dix magasins, je n'appelle pas ça mort. Donc, je pense que le Bloc est bien en vie.»

Il compte faire son choix d'ici mercredi. Le temps presse pour le Bloc québécois à un mois de l'élection partielle. Conservateurs, libéraux et néo-démocrates ont déjà choisi qui serait sur les blocs de départ.

Le Bloc québécois et le Parti libéral avaient chacun récolté 18,4 pour cent des voix dans cette circonscription lors du scrutin de 2015, loin derrière le conservateur Denis Lebel avec 33,3 pour cent et la candidate néo-démocrate, Gisèle Dallaire, qui avait obtenu 28,5 pour cent des suffrages.

----------

Candidats confirmés pour l'élection partielle dans Lac-Saint-Jean

Rémy Leclerc, Parti conservateur

Richard Hébert, Parti libéral du Canada

Gisèle Dallaire, Nouveau Parti démocratique