POLITIQUE

Le Parti québécois grimpe dans un sondage grâce au vote de confiance donné à Lisée

Le PQ a aussi devancé la CAQ dans les intentions de vote chez les francophones.

22/09/2017 10:54 EDT | Actualisé 22/09/2017 10:58 EDT
La Presse canadienne, Paul Chiasson

Le Parti québécois a rattrapé la Coalition Avenir Québec dans les intentions de vote, selon un sondage de Mainstreet Research commandé par The Gazette et Postmedia.

Les deux partis d'opposition récoltent 26% des voix dans ce sondage réalisé entre le 12 et le 14 septembre, alors que le Parti libéral domine encore avec 30%. Le PQ accusait un retard sur la CAQ depuis le mois de mai.

Le parti de Jean-François Lisée a également ravi à la CAQ la première place dans les intentions de vote chez les francophones. Le PQ est passé de 27 à 29% comparativement au dernier sondage de Mainstreet tandis que la CAQ a perdu trois points en chutant à 27%. Québec solidaire, qui a fait un bond d'un point dans les intentions générales, récolte 19 % du vote francophone.

Selon David Valentin, vice-président exécutif de Mainstreet Research, Lisée et son parti recueillent cette hausse grâce au vote de confiance reçu par le chef du PQ lors du congrès national. «Pendant des mois, il y avait des rumeurs persistantes que les militants du PQ n'appuyaient pas Lisée et que cela se refléterait avec un pourcentage bas dans le vote de confiance. Mais au contraire, le résultat fut positif avec 92,8% d'appui.»

Néanmoins, ce sondage démontre une fois de plus la volatilité du vote à un an des élections générales, affirme M. Valentin. Lorsqu'on analyse les résultats du sondage par catégories, tout est possible alors que le «magasinage des voteurs» n'est pas terminé.

Sans surprise, le PLQ domine encore les intentions de vote chez les anglophones (70%). La CAQ se maintient de ce côté avec 19%.

Du côté de la région de Québec, la CAQ a consolidé ses gains. Elle récolte 37% des intentions contre 31% pour les libéraux alors que l'élection partielle dans la circonscription de Louis-Hébert se déroulera le 2 octobre prochain.

Mainstreet a réalisé ce sondage la semaine dernière et a conduit des entrevues téléphoniques auprès de 1501 répondants québécois. Ce sondage a une marge d'erreur de 2,53%, 19 fois sur 20.

VOIR AUSSI: