POLITIQUE

Des pancartes d'Équipe Denis Coderre dans un endroit non autorisé

Faux départ!

22/09/2017 12:02 EDT | Actualisé 22/09/2017 15:27 EDT

Des pancartes d'Équipe Denis Coderre ont été placées dans un endroit illégal pour l'affichage électoral, clame Projet Montréal.

Lesdites pancartes ont été installées à la place Vauquelin tout près de l'hôtel de ville. Étant un lieu patrimonial, la place Vauquelin ne peut être utilisée pour faire de l'affichage électoral, au même titre que le Vieux-Port, rappelle Valérie Plante, la chef de Projet Montréal. La Loi sur le patrimoine interdit l'affichage de pancartes sans l'autorisation du ministre.

En fin d'après-midi, Élection Montréal a confirmé que les pancartes installées par Équipe Denis Coderre à la Place Vauquelin et dans le Vieux-Montréal étaient illégales.

Richard Bergeron, candidat pour Équipe Denis Coderre dans l'arrondissement de Ville-Marie, n'y voit aucun inconvénient. Dans une entrevue au Journal de Montréal, l'urbaniste de formation dit qu'il «trouve qu'elle donne une belle couleur dans le paysage». Il a ajouté «qu'au pire», son parti les fera enlever, ce qui a été fait à la demande du président d'Élection Montréal.

La campagne électorale en vue des élections municipales du 5 novembre prochain a été officiellement lancée vendredi, ce qui autorise les différents partis à faire de l'affichage dans les rues de la ville.

Projet Montréal s'insurge contre des envois postaux effectués par Équipe Denis Coderre

Des élus de Projet Montréal se sont aussi insurgés contre des envois postaux effectués par les élus du maire Coderre au cours des derniers jours. Des résidents de plusieurs arrondissements, notamment Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension, Rosemont-La Petite-Patrie, Mercier-Hochelaga-Maisonneuve et Verdun, ont reçu des dépliants qui vantent les accomplissements des élus d'Équipe Denis Coderre.

Les dépliants ne mentionnent pas la campagne électorale qui s'amorce. Ils ont été payés à l'aide des sommes consenties aux élus pour la recherche et le soutien. Ils sont donc payés par les contribuables et non par le parti.

«De nombreux élus du parti du maire Coderre profitent d'une brèche dans la loi pour faire campagne aux frais des contribuables, et ce, à quelques jours du déclenchement de la campagne électorale. Trouvez-vous que c'est une manière éthique de dépenser l'argent des contribuables? Moi, non», affirme Alex Norris, conseiller de ville dans le district Jeanne-Mance.

Certains des dépliants ont été distribués dans des districts représentés par l'opposition. Dans le district Desmarchais-Crawford, à Verdun, un dépliant présente le maire d'arrondissement Jean-François Parenteau ainsi que les élus du district voisin de Champlain-Île-des-Sœurs, tous membres d'équipe Denis Coderre. Les élus du district, membres de Projet Montréal, n'y figurent pas.

Le responsable des communications d'Équipe Denis Coderre, Marc-André Gosselin, a affirmé à CBC News que le parti respecte les lois en vigueur.

Les sommes pour la recherche et le soutien aux élus peuvent être utilisées pour faire connaître un élu auprès de la population, a-t-il souligné.

Avec la collaboration d'Olivier Robichaud.

Voici quelques pancartes électorales aperçues à Montréal:

HuffPost Québec

VOIR AUSSI: