BIEN-ÊTRE

Ce comportement matrimonial est un signe avant-coureur de divorce

Il est temps de réagir.

22/09/2017 12:09 EDT | Actualisé 22/09/2017 12:17 EDT
Getty

Le traitement silencieux, la froideur ou le renfermement sur soi-même. Peu importe quel terme vous utilisez, ignorer - ou être évasif envers votre partenaire durant une dispute - est un énorme pêché de communication dans une relation.

Si l'évasion peut sembler une solution facile pour sortir d'une chicane, faites-le plusieurs fois et ça risque de causer des problèmes. En fait, selon le chercheur John Gottman, l'évitement répétitif est un des indicateurs les plus importants d'un divorce.

Pendant 40 ans, le professeur de psychologie et son équipe au Gottman Institute ont étudié les interactions des couples pour déterminer les indicateurs clé de divorce - ou comme Gottman les appelle, les «quatre cavaliers de l'apocalypse.»

Étonnamment, les erreurs de communication sont plus ordinaires que vous pourriez le penser. Les quatre plus importantes sont le mépris, la critique, le fait d'être sur la défensive et l'évitement.

Quand vous vous renfermez sur vous même, vous vous désengagez au moment où votre partenaire essaie d'avoir une conversation constructive avec vous. Au lieu de parler de vos problèmes, vous vous fermez et vous vous détournez. Votre partenaire se sent ainsi bouleversé, seul et vexé.

Voici sept trucs pour ceux qui ont tendance à faire preuve d'évitement dans leurs relations.

1. Une chose à la fois

«Mes clients me disent souvent qu'ils ont besoin de se renfermer sur eux-mêmes dans une dispute parce qu'ils risquent d'être dépassés par les événements. C'est un mécanisme d'autoprotection. Sachant ceci, l'autre partenaire doit en être conscient et ne pas l'accabler avec trop d'information. Je dis aux couples d'y aller un sujet à la fois. Quand quelqu'un qui a tendance à se renfermer entend, ''encore une chose...'', c'est trop pour eux. Leur seule façon de s'en sortir devient de se retirer. Souvent, ils vont penser à la problématique plus tard et vont vouloir en reparler, mais ceci ne peut pas se passer si le partenaire continue de discuter et ne lâche pas le morceau. Il faut accepter le fait que les gens qui font preuve d'évitement ont besoin de passer à travers les choses en petites étapes plutôt que de parler de tous les problèmes de la relation en même temps.» - Vikki Stark, une psychothérapeute et la directrice du Sedona Counselling Center de Montréal.

2. Soyez conscient de vos réactions physiques

«Si vous avez tendance à devenir froid, vous allez habituellement avoir des réactions physiques internes (comme une respiration rapide, par exemple) et une réaction externe avant de vous renfermer sur vous-même. Par exemple, peut-être que vous vous détournez de votre partenaire ou que vous fermez vos yeux en soupirant. C'est le genre de signes auquel votre partenaire doit faire attention. Parlez ensemble de ce qui se passe dans une telle situation pour que vous puissiez reconnaître les signes précurseurs de ce comportement.» - Danielle Kepler, une thérapeute de Chicago, en Illinois.

3. Donnez le bénéfice du doute à votre partenaire

«Ça arrive souvent que quelqu'un se renferme sur lui-même parce qu'il est convaincu que son partenaire n'écoutera pas ou ne fera pas de changements importants. Donc, au lieu de continuer à faire des demandes, c'est plus facile de se taire. Arrêtez de perpétuer ce comportement! Donnez le bénéfice du doute à votre partenaire. Dites-leur les choses que vous voudriez qui changent. Vous allez ainsi donner une chance à votre partenaire et à votre relation.» -Aaron Anderson, un thérapeute matrimonial et familial à Denver, au Colorado.

4. Prenez soin de vous lorsque vous devenez émotifs

«Il y a de bonnes chances que vous soyez énervés avant de vous renfermer. Continuer une conversation lorsque vous êtes super émotifs, c'est presque certain d'être improductif parce qu'il n'y a pas assez d'oxygène qui va à votre cerveau. Au lieu de réagir, prenez de grandes respirations, allez prendre une marche ou distrayez-vous avec une activité que vous aimez. C'est correct de prendre une pause de la chicane.» - Kari Carroll, une thérapeute de couples à Portland, en Oregon.

5. Faites un pacte de ne pas vous chicaner quand vous êtes tous deux épuisés

«Nos horaires occupés nous rendent plus susceptibles à de hauts niveaux de stress et d'anxiété - et de renfermement. Pour éviter ça, c'est important de préparer la voie au partage des sentiments. Choisissez un moment qui fonctionne pour vous deux et trouvez un endroit calme où vous pouvez avoir une bonne conversation. Avant de parler, dites à votre partenaire, ''Je veux que nous puissions partager ouvertement. Pendant que tu écoutes, j'aimerais que tu sois totalement présent et que tu essayes de comprendre ma perspective.» Créer un espace sécuritaire pour partager est une façon simple d'éviter le renfermement.» - Deborah Holt, une thérapeute matrimoniale et familiale à Dallas, au Texas.

6. Si vous vous êtes senti rejeté par le passé, dites-le à votre partenaire

«Peut-être que vous vous renfermez parce que vous ne vous êtes pas senti écouté par le passé. La prochaine fois, dites à votre partenaire que vous vous êtes senti rejeté par le passé et que ça vous a fait vivre du ressentiment. Ceci donnera une chance à votre partenaire d'adresser les problématiques.» - Aaron Anderson

7. Si vous n'avez vraiment pas l'énergie pour parler, ajournez la conversation

«C'est correct de dire: «Est-ce qu'on peut parler de ça un peu plus tard? Je me sens dépassé.» Ceci dit, ne laissez pas la conversation de côté trop longtemps. C'est important que vous donniez à votre partenaire un moment pour discuter dans les 24 heures afin qu'il se sente écouté.» - Craig Lambert, un conseiller conjugal à San Diego, en Californie.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit et adapté de l'anglais.