NOUVELLES

L'Impact reprend vie et met fin à la séquence du Toronto FC

L'espoir renaît!

21/09/2017 08:37 EDT | Actualisé 21/09/2017 08:37 EDT
USA Today Sports / Reuters

Comme il a l'habitude de le faire, l'Impact a offert une de ses meilleures performances alors que plus personne ne donnait cher de sa peau.

La formation montréalaise a mis fin à une séquence de quatre revers en signant une éclatante victoire de 5-3 face au Toronto FC, mercredi.

Ignacio Piatti et Anthony Jackson-Hamel ont marqué deux fois chacun pour l'Impact (11-12-6), tandis que Marco Donadel a aussi fait bouger les cordages. Le défenseur de l'Impact Deian Boldor a inscrit un but contre son camp et Tosaint Ricketts a marqué deux buts dans le dernier quart d'heure de jeu pour le TFC, qui était privé de Sebastian Giovinco et Jozy Altidore, tous deux blessés.

Cette victoire a permis à l'Impact de revenir à trois points des Red Bulls de New York (12-10-6) et du sixième et dernier rang donnant accès aux séries dans l'Association Est. Les Red Bulls ont toutefois un match en main.

"C'est un résultat énorme, a dit l'entraîneur-chef de l'Impact, Mauro Biello. Nous connaissions une mauvaise séquence depuis quelques semaines. Nous avions perdu des matchs à domicile.

"Ce soir, il était important d'oublier le classement et les distractions et de se concentrer sur le match _ nous contre Toronto. Les gars ont rebondi. Ils ont joué avec intensité, avec qualité et avec confiance."

Le Toronto FC (18-4-8) n'avait pas perdu en 11 rencontres (8-0-3) depuis un revers de 3-1 face au FC Dallas le 1er juillet. Les Reds avaient aussi gagné leurs six dernières rencontres.

L'Impact a ainsi infligé un premier revers à domicile au TFC cette saison (11-1-3). Les Reds avaient accordé seulement huit buts

à leurs 14 premières rencontres devant leurs partisans.

"C'est une belle victoire contre notre rival. Nous avons démontré que nous pouvons bien jouer contre une très bonne équipe. Les joueurs ont bien exécuté et on a vu leurs qualités", a souligné Biello.

La troupe de Biello reprendra le collier dimanche, quand elle rendra visite à l'Atlanta United.

Coup d'éclat bleu-blanc-noir

L'Impact a joué de chance sur le premier but, à la 10e minute de jeu. Le défenseur du Toronto FC Eriq Zavaleta a bloqué un centre de Daniel Lovitz puis a envoyé le ballon en retrait vers son gardien Alex Bono. Ce dernier a tenté un dégagement, mais le ballon a plutôt rebondi contre les jambes de Piatti, qui appliquait de la pression, et a abouti dans le filet.

Zavaleta a ensuite été victime d'un revirement deux minutes plus tard et Piatti a rejoint Donadel en retrait. L'Italien a ensuite décoché une puissante frappe parfaite d'environ 30 mètres que Bono n'a pu qu'effleurer du bout des doigts avant de la voir terminer sa trajectoire dans le coin supérieur.

L'Impact a continué de briller en contre-attaque et c'est sur une relance amorcée par Blerim Dzemaili que la formation montréalaise a ajouté un troisième but à la 24e minute. Il a rejoint Jackson-Hamel

à sa droite, qui a passé le ballon de l'autre côté à Piatti. L'Argentin a été patient et s'est débarrassé de Zavaleta et Steven Beitashour en revenant vers sa droite avant de battre Bono en enrobant parfaitement sa frappe vers le côté éloigné.

L'entraîneur-chef du TFC, Greg Vanney, en avait assez. Il a sorti Zavaleta de la rencontre à la 32e minute et l'a remplacé par l'attaquant Ben Spencer.

Les locaux ont contrôlé le jeu pendant le reste de la demie et ils ont à leur tour profité d'un peu de chance pour réduire l'écart

à la 42e minute. Jonathan Osorio a sorti Samuel Piette de ses crampons alors qu'il était près de la ligne des buts à la gauche du gardien Evan Bush. Osorio a ensuite tenté un centre, mais le ballon a dévié sur Boldor pour un but contre son camp de la part du défenseur de l'Impact.

Le Toronto FC n'aurait pu connaître un pire début de deuxième demie, alors qu'il a encaissé un quatrième but dès la 47e minute. Beitashour a complètement bousillé une longue passe en retrait vers Drew Moor. Jackson-Hamel a été le premier au ballon et il a déjoué Bono au premier poteau.

Jackson-Hamel a continué de battre le fer pendant qu'il était chaud, ajoutant son deuxième but de la soirée à la 51e minute. Après une autre relance rapide, Dzemaili a pu envoyer l'attaquant québécois en échappée, qui a surpris Bono du même côté.

"C'est important de marquer des buts, car cela nous donne de la confiance, surtout contre la meilleure équipe de la ligue, a ajouté Jackson-Hamel. Nous n'avons rien à perdre et nous allons nous battre jusqu'au bout. Nous avons toujours des chances de faire les séries, alors peu importe l'équipe que nous affronterons et sa fiche, nous allons tout donner sur le terrain."

Ricketts a rendu les choses intéressantes en touchant la cible à la 77e et la 79e minute.