NOUVELLES

Le pape sera ferme face aux prêtres pédophiles et ceux qui les protègent

21/09/2017 06:28 EDT | Actualisé 21/09/2017 10:25 EDT
POOL New / Reuters

Le pape François promet que l'Église appliquera les mesures les plus fermes possible face aux prêtres qui ont commis des agressions sur des enfants et contre les dirigeants du clergé qui ont protégé les contrevenants.

Pour la première fois, le souverain pontife a rencontré jeudi les membres de la Commission pontificale pour la protection des mineurs formée en 2014 pour conseiller le pape et l'Église sur les meilleurs moyens à prendre pour empêcher les actes de pédophilie au sein du clergé.

La Commission a jusqu'ici tenu des ateliers dans des diocèses de plusieurs pays du monde, mais certaines de ses propositions ont été mal accueillies au Vatican.

Une membre bien en vue de la Commission, Marie Collins, qui fut victime d'un prêtre dans les années 1960, a démissionné en mars dernier en réaction à la réticence de certaines autorités religieuses à mettre en ?uvre les recommandations des commissaires malgré leur approbation par le pape.

L'implication des victimes d'abus sexuels dans les statuts et les modalités d'adhésion à la Commission n'a pas encore été clairement définie.

Le pape a répété qu'il fera preuve d'une "tolérance zéro" face aux agressions sexuelles. Il a témoigné de sa "douleur profonde" et de sa honte, après que des enfants eurent été exploités par des prêtres et "par ceux qui auraient dû être les plus dignes de confiance".

"Je répète aujourd'hui que l'Église répliquera par l'application des mesures les plus strictes possible à tous ceux qui ont trahi leur vocation et agressé les enfants de Dieu", a dit le pape, en précisant que ces sanctions seront appliquées à tous ceux qui oeuvrent au sein de l'Église.