DIVERTISSEMENT

«Blue Moon» aux États-Unis, «30 vies» au Mexique

«Ça bouge beaucoup du côté international, présentement...»

21/09/2017 14:56 EDT | Actualisé 21/09/2017 15:00 EDT
Blue Moon

La série Blue Moon sera adaptée aux États-Unis, et 30 vies aura sa version mexicaine. C'est ce qu'ont dévoilé les producteurs Fabienne Larouche et Michel Trudeau, d'Aetios, mercredi, lors du lancement de la nouvelle programmation de Club illico.

«Ça bouge beaucoup du côté international, présentement», a précisé Michel Trudeau, en entrevue.

Pour Blue Moon, une entente a été signée avec une showrunner (scénariste ou réalisateur, et producteur) américaine, Corinne Marrinan (ex-productrice des séries CSI et Will, récipiendaire d'un Oscar en 2006 pour son documentaire A Note of Triumph: The Golden Age of Norman Cowin).

D'ici deux ans, Corinne Marrinan adaptera les textes de Blue Moon, pour ensuite concevoir un épisode-pilote. Après, celui-ci sera proposé à différents diffuseurs américains. Le Blue Moon américain pourrait ainsi aboutir sur une chaîne traditionnelle comme sur Netflix. Il est pour l'instant impossible de fixer un délai de diffusion officielle, mais il est certain que l'aventure occupera Corinne Marrinan dans la prochaine année et la suivante.

«Ces choses-là se font toujours assez rapidement, habituellement», a signalé Michel Trudeau.

C'est par le biais de la compagnie de production et distribution Cineflix, et son vice-président Pablo Salzman, qui ont effectué le démarchage nécessaire, qu'Aetios a pu entrer en contact et conclure une affaire avec Corinne Marrinan.

Fabienne Larouche et Michel Trudeau tenaient beaucoup à travailler avec cette créatrice d'expérience; une première collaboration avait d'abord été amorcée, puis la dame a dû délaisser pour se consacrer à d'autres projets. Mais l'annulation d'un de ces engagements lui a permis de revenir à Blue Moon.

Le couple Larouche-Trudeau travaille depuis des années à établir des relations avec les gros joueurs de la télévision aux États-Unis et ailleurs à l'étranger, notamment lors des soirées des International Emmy Awards, où 30 vies a été en nomination trois fois, en 2013, 2014 et 2016. Aetios a d'ailleurs soumis la candidature du dernier opus de 30 vies, celui avec Julie Perrerault (diffusé à l'hiver 2016), de même que la première année de District 31, en vue de la prochaine édition des Emmy. 30 vies a aussi été citée au Banff World Media Festival de 2012 à 2015, dans la catégorie «Melodrama».

«Je pense que c'est une première, a fait valoir Michel Trudeau. C'est certainement l'étape la plus difficile : intéresser à notre projet un auteur de premier plan, parce qu'on sait que les diffuseurs veulent d'abord signer avec quelqu'un.»

«C'est une étape vraiment importante, a renchéri Fabienne Larouche. On n'est pas encore rendus, mais on avance!»

«Peut-être que Blue Moon reviendra sur Club illico en version américaine, un jour», a hasardé Michel Trudeau.

Quant à 30 vies, une adaptation est en cours d'écriture au Mexique. On est déjà en train d'y traduire en espagnol les 120 premiers épisodes, ceux diffusés ici à l'hiver et l'automne 2011, avec Marina Orsini dans le rôle du professeur-vedette, Gabrielle, qui enseignait le français.

«Pour peu que ça ait du succès, que ça lève un peu, ça va ouvrir les portes, a relevé Michel Trudeau. Les showrunners américains vont remarquer les choses intéressantes qui se font au Québec, et ils seront intéressés à les adapter...»

Ailleurs sur Club illico

Les Québécois, de leur côté, pourront se mettre sous la dent la troisième saison de Blue Moon à l'hiver 2018, sur Club illico. Tourné en format 4K par le réalisateur Rafaël Ouellet (Gurov et Anna, Camion, Fatale Station, Nouvelle adresse), qui succède à Yves-Christian Fournier, ce nouveau chapitre ramènera les personnages de Justine Laurier (Karine Vanasse) et Milan Garnier (Éric Bruneau) dans une intrigue aux enjeux internationaux d'envergure. David LaHaye et Catherine St-Laurent y camperont de nouveaux protagonistes. Pour ceux qui ne sont pas encore familiers avec cet univers sous haute tension, TVA présente actuellement la première saison de Blue Moon, et la deuxième est relayée sur addikTV.

C'est également après les Fêtes que Club illico dévoilera la deuxième saison de Victor Lessard, tirée du roman Violence à l'origine, de Martin Michaud. Le premier volet de Victor Lessard, toujours disponible sur la plateforme, a déjà généré 2,2 millions de visionnements en six mois. Patrice Robitaille y incarnera toujours le rôle-titre, Julie LeBreton restera son acolyte, et Gilles Renaud, Luc Guérin, Benoît McGinnis, Marianne Fortier, Antoine Pilon et Félix-Antoine Duval, entre autres, se joindront à la distribution.

Avec la neige viendra aussi la fiction jeunesse La dérape, se déroulant dans le monde du karting, avec Camille Felton comme tête d'affiche. Juste avant, à compter du 11 octobre, L'Académie, première série de l'auteure Sarah-Maude Beauchesne (Cœur de slush, Le chalet, Les fourchettes) nous entraînera dans une école bien spéciale, un pensionnat alternatif pour filles seulement, qui sera bouleversé par l'introduction des garçons dans l'établissement. Trois jeunes filles y verront leurs convictions mises à rude épreuve. La dérape et L'Académie devraient plaire aux habitué(e)s du Chalet et de Jérémie, autant adolescents qu'adultes, à VRAK.

En outre, Club illico proposera cet automne un premier documentaire original, Pablo Escobar, raconté par son fils, en deux épisodes de 60 minutes, réalisé par Olivier Aghaby et tourné en Colombie. Juan Pablo Escobar, le fils de Pablo Escobar, y raconte la vie de son père, célèbre trafiquant de cocaïne.

Puis, dès maintenant, Club illico propose à ses abonnés, au coût de 9,99$ par mois, une grande variété de séries étrangères traduites en français, dont la très populaire The Handmaid's Tale (La servante écarlate), Absentia, Phillip K. Dick's Electric Dreams, Valor, Nowhere Boys : Entre deux mondes, DC Les légendes de demain, Survivant désigné (l'un des trois titres les plus populaires de Club illico) et Shooter : tireur d'élite.

Finalement, Fabien Cloutier interprétera le personnage de Léo dans la comédie du même nom, qu'il a lui-même écrite, inspirée du «chum à Chabot» qu'il mettait en scène dans ses pièces Scotstown et Cranbourne. Montrer l'humanité derrière un homme «ordinaire», solitaire, peu sûr de lui, voilà la prémisse de Léo. On ne fera toutefois pas immédiatement la connaissance de ce gaillard bien spécial, le tournage de Léo étant prévu pour le printemps 2018.

À voir également :

Les nouveautés de la semaine sur Netflix Canada (15 septembre 2017)