POLITIQUE

Québec solidaire défend le port du masque lors de manifestations

«Québec solidaire veut protéger le Black Bloc», réplique Lisée.

20/09/2017 19:49 EDT | Actualisé 20/09/2017 19:49 EDT
Stringer . / Reuters

QUÉBEC – Québec solidaire a refusé d'appuyer une motion du Parti québécois pour condamner le port du masque lors de manifestations, ce qui a suscité la colère du côté de l'opposition officielle.

La motion sans préavis, présentée par le député Pascal Bérubé, enjoignait les parlementaires à réitérer « le droit aux citoyens de manifester de façon pacifique » et de condamner « la violence sous toutes ses formes ainsi que le port de masques lors de manifestations ».

Les solidaires ont justifié leur refus d'appuyer ce libellé en s'appuyant sur un récent jugement de la Cour supérieure, qui a invalidé une partie du règlement P-6 de la Ville de Montréal adopté dans la foulée des manifestations de 2012.

Les manifestants masqués ont effectué un retour dans l'actualité, le mois dernier, quand des dizaines de personnes habillées de noir et avec le visage couvert ont attaqué des passants et causé du grabuge dans les rues de Québec en marge d'un rassemblement contre le racisme.

Le député Amir Khadir a fait valoir que plusieurs manifestants veulent s'éviter des représailles. Il a donné l'exemple des groupes Anonymous et Occupy, qui portent le célèbre masque noir et blanc de Guy Fawkes, un conspirateur anglais du 16e siècle. Il a noté également que certains manifestants pourraient vouloir éviter les problèmes dans leur pays d'origine.

M. Khadir soutient que son parti a dénoncé la violence des manifestants « à de nombreuses reprises », mais que les actes violents peuvent également venir des forces policières.

« Et je rappellerai à mes collègues qu'on n'interdit pas les autos sur les routes parce qu'il y a quelques enragés au volant qui causent des accidents, d'accord? On établit des lois et des règlements en fonction d'un certain nombre de droits et d'utilité publique. Et le droit de manifester est au cœur de notre démocratie », a-t-il enchaîné.

Le PQ réplique

Le chef péquiste Jean-François Lisée a répliqué que lui aussi avait déjà participé à des « dizaines de manifestations à visage découvert » dans sa jeunesse. « Je sais qu'ils ont ma photo quelque part dans les serveurs de la GRC ou de la SQ. Mais j'ai décidé d'y aller. Si je ne voulais pas, je peux rester chez moi. C'est un choix! »

M. Lisée a ensuite établi un lien entre le refus d'appuyer la motion du PQ et la défense des fauteurs de trouble dans les manifestations.

« Alors je comprends que Québec solidaire veut protéger le Black Bloc. Je comprends que Québec solidaire veut protéger les anarchistes. Je comprends que Québec solidaire veut protéger Jaggi Singh. C'est leur choix. Ce n'est pas le nôtre et ce n'est pas celui de l'immense majorité des Québécois. »

La contre-manifestation à Québec tourne au vinaigre