POLITIQUE

Le premier ministre Justin Trudeau dit que Joseph Gordon-Levitt l'a convaincu de s'autoproclamer féministe

Il est de passage aux États-Unis pour une conférence et la session de l'ONU

20/09/2017 16:41 EDT | Actualisé 20/09/2017 16:41 EDT

NEW YORK - Connu internationalement comme un féministe autoproclamé, le premier ministre Justin Trudeau dit que c'est une vidéo de l'acteur Joseph Gordon-Levitt qui l'a convaincu que le terme pouvait être utilisé pour les hommes.

En parlant avec Melinda Gates plus tôt aujourd'hui, qui l'a félicité pour «son enthousiasme envers la valorisation des femmes» et son cabinet «transformateur», qui représente un juste équilibre entre les sexes, Trudeau s'est rappelé s'être fait dire par une autre étudiante pendant ses études à l'Université McGill qu'il ne pouvait pas s'autoproclamer féministe.

THE CANADIAN PRESS
Le premier ministre Justin Trudeau entre sur scène pour une conversation avec Melinda Gates à New York le 20 septembre 2017.

«Elle a dit: ''Non. Seulement les femmes peuvent être féministes. Tu peux être solidaire ou tu peux être un allié, mais c'est notre cause''» a-t-il expliqué pendant qu'il essayait de calmer les rires du public de Goalkeepers, une conférence organisée par la Bill and Melinda Gates Foundation. «Il y a 20, 25 ans, c'était définitivement une perspective plus forte,» a-t-il dit.

Trudeau ne s'était pas ouvertement autoproclamé un féministe jusqu'à temps qu'il visionne une vidéo de Joseph Gordon-Levitt en 2014, dans lequel l'acteur regarde la caméra et s'autoproclame féministe.

Gordon-Levitt, dans sa vidéo YouTube, explique que le féminisme veut dire pour lui «que ton genre ne définit pas qui tu es.»

«Ce n'était pas: ''Oh, je vais suivre son exemple,'' mais plutôt ''Oh d'accord, c'est correct que les hommes disent qu'ils sont féministes en public. Super, je vais faire ça,» a expliqué Trudeau à la foule.

«En s'autoproclamant féministes, les hommes pourront faire partie de la solution et réaligner l'équilibre entre les genres» a noté le premier ministre canadien.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit et adapté de l'anglais.

PLUS:Politique