DIVERTISSEMENT

Éric Salvail piège Anne-France Goldwater sur son propre terrain

On ne devrait pas s'ennuyer cette année si l'animateur poursuit sur cette lancée!

20/09/2017 15:00 EDT | Actualisé 21/09/2017 11:32 EDT
Facebook

Éric Salvail a véritablement rechargé ses batteries pendant les vacances d'été, c'est le moins qu'on puisse dire. L'homme est dans une forme dangereuse en cette première semaine de la cinquième saison d'En mode Salvail, sur V. On ne devrait pas s'ennuyer cette année s'il continue sur cette lancée.

Lundi, il en a fait rigoler plusieurs avec son sketch préenregistré de party post-Gala des Prix Gémeaux, avec une pléiade d'artistes. En moins de deux jours, l'extrait a été visionné plus d'un million de fois sur le web. Vous pouvez le voir ou le revoir sur la page Facebook d'En mode Salvail, tout comme l'ouverture de cette même émission, qui consistait en un numéro de danse endiablé sur Feels, de Calvin Harris, avec Ludovick Bourgeois, Véronic DiCaire, Koriass et Éric Salvail lui-même.

Clin d'œil à Despacito, policiers en pantalons de camouflage, ouvriers de la construction, «apparitions» de Markov et Radulov du Canadien de Montréal, robe de Céline Dion aux Billboard Music Awards : on a multiplié les références à l'été 2017, dans ce segment où Éric Salvail et son équipe n'ont pas hésité à se trémousser, entourés de «vrais» danseurs professionnels.

Un début canon, comme tous ceux auxquels nous ont habitué les troupes d'En mode Salvail depuis que le talk-show est en ondes. Selon Numeris, 255 000 personnes ont pris place devant leur écran pour souhaiter re-bienvenue à En mode Salvail, après la pause estivale, lundi. La soirée semble avoir été difficile en termes de cotes d'écoute pour tous les réseaux ce soir-là, la palme du rendez-vous le plus syntonisé revenant à District 31, à Radio-Canada, avec 1 004 000 fidèles. Même L'Imposteur de TVA n'a pas fait mieux que 650 000 téléspectateurs. Dans les circonstances, Salvail a donc très bien tiré son épingle du jeu.

Comme à Surprise sur prise

Mardi, on a craqué pour la spontanéité et l'aisance en entrevue de Thomas, le fils de 16 ans de Julie Perreault et Sébastien Delorme, qui accompagnait sa célèbre maman sur le plateau d'En mode Salvail pour parler de ses propres projets de YouTubeur. Physiquement identique à son père, le garçon a néanmoins été chercher du talent de communicateur chez ses deux parents. Il a été adorable.

Puis, ce soir, mercredi 20 septembre, c'est la tête d'Anne-France Goldwater qu'Éric Salvail se paie. Méconnaissable, l'animateur a fait un Marcel Béliveau de lui-même en devenant l'acteur d'une cause créée de toutes pièces à L'Arbitre.

Il faut le voir dans la peau de Martin Comeau, un journalier de 36 ans aux propos erratiques et sans jugement, qui réclame à son ex-fiancée une partie des loyers qu'ils ont jadis payés ensemble, de même que la bague de fiançailles qu'il lui avait offerte, pour un montant total de 3227 $. Anne-France Goldwater, alias L'Arbitre, s'amusera bien à ses dépens, avant que l'interprète du drôle de personnage ne lui révèle la vérité.

Le «litige» sera même présenté en entier à L'Arbitre plus tard cet automne, aussi à V, mais on en aura un aperçu très comique à En mode Salvail, ce soir. Éric Salvail a confié au HuffPost Québec avoir travaillé pendant des semaines sur ce gag, élaboré en secret en collaboration avec un membre de l'équipe de production de L'Arbitre.

L'édition d'En mode Salvail de ce soir sera présentée en direct, à 22h, comme à tous les lundis et mercredis. Celles du mardi et du jeudi sont enregistrées la veille. En plus d'Anne-France Goldwater, Sugar Sammy est aussi l'invité d'Éric Salvail aujourd'hui.

À voir également :