NOUVELLES

Martine Ouellet dénonce «la montée de la gauche religieuse»

Elle attaquait ainsi la candidature de Jagmeet Singh, un sikh pratiquant, à la chefferie du NPD.

18/09/2017 16:09 EDT | Actualisé 18/09/2017 16:20 EDT

OTTAWA — Après la droite religieuse, Martine Ouellet dénonce ce qu'elle perçoit comme une montée de la gauche religieuse.

Elle attaquait ainsi la candidature de Jagmeet Singh, un sikh pratiquant, à la chefferie du Nouveau Parti démocratique (NPD) qui suscite un malaise chez certains militants québécois.

Le député Pierre Nantel a fait une sortie samedi en affirmant que les Québécois n'accepteraient pas un chef de parti qui porte un signe religieux ostentatoire.

M. Singh a souligné dans un discours dimanche qu'il croyait «fermement dans la séparation de la religion et de l'État» et qu'il partageait les valeurs progressistes des sociaux-démocrates.

Des propos ambigus, selon Martine Ouellet, pour qui le turban et le kirpan que porte M. Singh sont une façon de faire la promotion de sa religion.

Elle l'a également sommé de respecter la volonté de l'Assemblée nationale du Québec sur la laïcité de l'État. Le gouvernement québécois compte adopter le projet de loi 62 sur la neutralité religieuse de l'État.

Ce projet de loi vise à encadrer la livraison et la réception de services à visage découvert ainsi que les demandes d'accommodement.

Jagmeet Singh s'oppose à ce projet de loi et a déjà affirmé dans une entrevue accordée au Huffington Post qu'il serait prêt à soutenir des groupes qui le contesteraient. Il a ensuite nuancé ses propos à la suite du débat des candidats à Montréal en spécifiant qu'il n'utiliserait pas des fonds fédéraux pour contester la loi québécoise sur la neutralité religieuse de l'État.