POLITIQUE

Anne-France Goldwater appuie Projet Montréal

Elle a également imploré les citoyens à «sortir le bum».

18/09/2017 08:38 EDT | Actualisé 18/09/2017 16:13 EDT
Olivier Robichaud

L'avocate controversée Anne-France Goldwater jette son dévolu sur le parti d'opposition Projet Montréal dans le cadre des élections municipales du 5 novembre.

Me Goldwater, connue entre autres pour son opposition au règlement interdisant les pitbulls, en a fait l'annonce lundi aux côtés de la chef de Projet Montréal, Valérie Plante. Elle a fait siens les propos de Luc Ferrandez, qui a comparé le maire Denis Coderre au dirigeant nord-coréen Kim Jung-Un.

L'avocate qui tient la barre de l'émission L'arbitre a également imploré les citoyens à «sortir le bum» (throw the bum out) pour la gestion des sommes accordées au 375e anniversaire de Montréal. Selon une compilation effectuée par Radio-Canada, les legs et les festivités coûteront 1 milliard de dollars.

«Est-ce qu'il y a quelqu'un ici qui est assez riche pour dire qu'on a 1 G$ à dépenser? [...] M. Coderre n'a jamais vu un dollar des contribuables qu'il n'était pas prêt à jeter à la poubelle», lance-t-elle, en ajoutant qu'elle aimerait bien ouvrir une enquête sur l'attribution des fonds.

Selon M. Coderre, Projet Montréal «tombe dans le délire» avec ce genre de propos. Il n'a toutefois pas souhaité en dire davantage.

«Moi je ne suis pas là pour répondre à ces inepties. S'ils sont désespérés à ce point pour sortir ces propos-là, grand bien leur fasse.»

Olivier Robichaud

De candidate à conseillère

Anne-France Goldwater a longtemps jonglé avec l'idée de se présenter elle-même à la mairie de Montréal. Elle a toutefois renoncé à la politique active sur la scène municipale.

«Si je me présentais, je ne voulais pas que ce soit pour des raisons seulement narcissiques», affirme-t-elle, tout en reprochant cette caractéristique chez le maire Denis Coderre.

Me Goldwater dit plutôt vouloir offrir son temps à titre de conseillère, notamment pour la question des pitbulls. Mme Plante a d'ailleurs promis de modifier le règlement si elle remporte les élections.

Alliance droite-gauche?

Alors que Projet Montréal est souvent associé à la gauche, Me Goldwater affirme haut et fort avoir voté pour Stephen Harper. Elle ne voit toutefois pas de contradictions à appuyer Mme Plante.

«J'ai voté pour M. Harper même si j'étais contre ses positions sur l'avortement et sur les peines minimales au criminel, mais j'appréciais son honnêteté et sa rigueur dans la gestion des fonds publics», souligne-t-elle.

Propos controversés

Me Goldwater est connue pour ses prises de position publiques ainsi que pour avoir participé à des dossiers judiciaires fort médiatisés. Elle a notamment représenté Michael Hendricks et René Leboeuf dans la cause qui a mené à la légalisation du mariage homosexuel au Québec, puis au Canada. Elle a aussi été impliquée dans le dossier Éric c. Lola.

Elle s'est toutefois attiré son lot de critiques pour ses proposé jugés déplacés. Elle a notamment été la cible d'une plainte au syndic du Barreau pour avoir tenu des propos sexistes envers les hommes lors d'entrevues diffusées à Radio-Canada et TVA l'automne dernier. Elle a affirmé notamment que «les hommes sont utiles pour quelque chose, mais pas nécessairement pour grand-chose» et que les «hommes sont des agresseurs».

Olivier Robichaud