DIVERTISSEMENT

32e Gala des prix Gémeaux: entendu sur le tapis rouge

18/09/2017 13:02 EDT | Actualisé 18/09/2017 13:06 EDT
Paméla Lajeunesse

Hier soir, vers 18 heures, à la Place des Arts, l'excitation était à son comble. En effet, des dizaines de journalistes, de photographes et de caméramans attendaient avec impatience l'arrivée des vedettes.

Les premiers à avoir foulé le tapis rouge du 32e Gala des prix Gémeaux étaient les animateurs Jean-Philippe Wauthier et Éric Salvail, qui étaient sur leur 31 et qui lâchaient des blagues sans cesse. On a d'ailleurs entendu Jean-Philippe Wauthier dire : «on se laisse un peu aller!» On a ensuite vu les animateurs du tapis rouge, Herby Moreau et Claudine Prévost. Cette dernière avait une robe noire incroyable avec traîne qui devait être retenue par sa styliste Olivia Leblanc.

Le premier nominé qu'on a rencontré sur le tapis rouge était Pier-Luc Funk. Il était un peu nerveux, mais toutefois très chaleureux. Quand Philippe Lépine, Journaliste bien-être, lui a demandé la marque de ses vêtements, il ne le savait pas! «Pour être honnête, je ne sais pas tout, c'est ma styliste qui me l'a donné, et après ça je l'ai mis. Je sais que ma chemise c'est Zara, et c'est tout ce que je sais. C'est plate, hen?»

Comme Pier-Luc, Julie Bélanger ne connaissait pas le nom de la marque de tous ses vêtements. En effet, elle ne connaissait pas la griffe de sa sacoche, qui était en fait Loeffler Randall. C'était une petite pochette très jolie, garnie de pompons. C'est d'ailleurs ce détail qui a accroché l'oeil de l'animatrice.

On l'a aussi entendu dire que le mois de septembre, c'est occupé. «Après, ça se calme. On dirait que ça empire à chaque année!» a-t-elle expliqué. Julie Bélanger était accompagnée sur le tapis rouge de son mari Ken Shuglo.

Julie nous a aussi avoué que c'était quelque chose, se préparer pour un gala. «C'est de l'ouvrage, quand t'es une fille! Toute la journée à se faire pomponner. Une bonne semaine d'ouvrage, quand même!» a-t-elle dit.

Guylaine Tremblay était d'accord. Elle n'aime pas particulièrement se préparer pour un gala. «C'est des journées stressantes. J'essaie d'expliquer aux gens que moi, je m'habille et je me déshabille constamment, ça fait 30 ans que je fais ça. Mettre des vêtements, me maquiller, me coiffer, donc mettons que le mou, j'haïs pas ça du tout, mais on ne vient pas en mou au gala. Mais une fois que c'est fait, je suis contente. Et je dois avouer que ça c'est de l'hyper confort,» nous a-t-elle dit en nous montrant son chic ensemble noir.

On a aussi appris que Magalie Lépine-Blondeau ne travaillait avec aucune styliste. «J'aime ça garder le contrôle de mes goûts et de mes envies.»

Quand on a demandé à Julie Snyder à quoi ça ressemble sa préparation de gala, elle nous a répondu : «J'étais dans le labyrinthe dans le Vieux-Port avec ma fille. Je lui ai dit : 'Je pense qu'il faut que maman rentre'.»

En parlant de maman, c'est une Marie-Soleil Dion enceinte jusqu'aux oreilles qui a foulé le tapis rouge hier soir, accompagnée de son amoureux, Louis-Olivier Mauffette. «J'ai dormi à l'hôtel car je suis très enceinte, donc c'est plus demandant. Mon coiffeur et maquilleur sont venus ici et on a fait ça allègrement et c'a été super», a-t-elle dit.

Joël Legendre ne s'est pas cassé la tête. Il a dit que ça lui prenait 7-8 minutes se préparer, et que ses jumelles l'avait aidé. En effet, elles lui ont trouvé son noeud papillon noir qui brillait légèrement. «Les deux petites voulaient que je porte ça, elles trouvaient beau papa avec ça.» Trop mignon!

Quant à Véronic DiCaire, elle aime que ce soit simple. «J'essaie que ce soit le plus simple possible. Je n'ai pas vraiment de routine honnêtement, ce matin j'étais en train de faire des scones!» Ceci dit, la simplicité, ça marche pour elle, parce qu'elle était vraiment rayonnante dans sa robe jaune. Véronic nous a aussi parlé de sa nouvelle émission ICI on chante! «On a finit l'enregistrement de toutes nos émissions, on a eu des artistes qui étaient super contents, et j'espère que les gens vont autant aimer que nous on a aimé a le faire.»

Parlant de nouvelles émissions, François Morency nous a parlé de sa participation à Rétroviseur, la nouvelle émission de Véronique Cloutier. «J'ai participé à l'émission Rétroviseur de Véronique Cloutier, qui va être à la télé et qui est maintenant sur le web dans une entrevue décontracté, confronté à ce que j'ai dit par le passé, et j'assumais, alors tout va bien.»

On a d'abord vu Mitsou seule, mais on a vite compris que son chum la cherchait. En effet, elle a interrompu l'entrevue de Philippe pour répondre à son appel. Elle a finalement trouvé son conjoint, et a réapparu avec lui à ses côtés. Elle a envoyé un clin d'oeil dans notre direction.

On pourra bientôt voir Marc-André Grondin dans Les affamés, réalisé par Robin Aubert. C'était comment, de tourner un film de zombies? «C'était bien, mais ça reste un film d'auteur. C'est pas comme The Walking Dead non plus, donc je pense que c'est un film qui va surprendre par son approche qui est différente, justement, mais c'a été vraiment un bonheur de travailler avec Robin Aubert, qui est un réalisateur exceptionnel. C'est aussi un acteur que j'aime beaucoup et il va être dans la saison deux de L'imposteur, donc on fait un pont entre les deux.»

Quant à Isabel Richer, elle travaille fort ces temps-ci. En effet, l'actrice est en tournage six jours par semaine pour Ruptures et O'.

Et sur le tapis rouge, on a appris que l'actrice Sarah Dagenais Hakim et notre journaliste Philippe Lépine se connaissaient! «Mon rêve, c'était d'aller aux Gémeaux et toi de devenir interviewer. Là, on est au Gémeaux et tu m'interviewes, c'est malade!» a dit l'actrice. Comme quoi, les rêves peuvent devenir réalité!

Comme vous pouvez le constater, le tapis rouge d'hier était rempli d'exclamations, d'excitation et de révélations, avant que les vedettes prennent place dans le Théâtre Maisonneuve pour le gala.

À voir également :