NOUVELLES

225 M$ pour développer le réseau cyclable de Montréal

«Nous nous donnons les moyens d'être une métropole chef de file reconnue à l'international en matière de vélo.»

15/09/2017 10:49 EDT | Actualisé 15/09/2017 16:48 EDT
Dan Moore

La Ville de Montréal souhaite investir 15 M$ par année pendant 15 ans pour développer le réseau cyclable de la métropole et encourager l'utilisation du vélo, pour un total de 225 M$.

La mesure fait partie du tout premier plan-cadre vélo lancé vendredi. Ces 15 M$ par année doublent les sommes déjà consacrées au développement du réseau cyclable. Sur un horizon de 5 ans, la Ville injectera donc au total 150 M$.

Le plan prévoit notamment un partenariat avec Vélo-Québec pour créer un plan d'accessibilité au centre-ville en vélo. Un premier portrait des conditions de déplacements en vélo est prévu dès 2018.

«La cible est ambitieuse, souligne le responsable du vélo au sein du comité exécutif Marc-André Gadoury. Ce plan-cadre vélo est une première dans l'histoire de Montréal. Les investissements qui s'y rattachent sont du jamais vu. Nous nous donnons les moyens d'être une métropole chef de file reconnue à l'international en matière de vélo.»

Olivier Robichaud

50 km additionnels par an

M. Gadoury affirme que l'administration du maire Denis Coderre est la première à avoir ajouré 200 km de pistes cyclables dans un mandat. D'ici la fin de l'année, Montréal comptera 860 km de pistes.

Toujours selon le responsable du vélo, les sommes annoncées vendredi serviront à ajouter 50 km de pistes cyclables par année. La Ville se donne également comme objectif que 15% de tous les déplacements à proximité du centre-ville se fassent à vélo.

Des pistes cyclables existantes seront également réaménagées. La Ville favorisera les pistes unidirectionnelles en site propre plutôt que les pistes bidirectionnelles.

L'opposition perplexe

Marianne Giguère, porte-parole de Projet Montréal, s'est montrée perplexe à la suite de cette annonce.

«Pourquoi a-t-on attendu quatre ans pour exprimer une volonté qui ne s'est pas exprimée depuis les quatre dernières années? On est en train de dire qu'on va faire ce qu'on n'a pas été en mesure de faire jusqu'ici», affirme-t-elle.

Le maire de l'arrondissement du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, a réagi à sa façon au nouveau plan-cadre vélo.