POLITIQUE

83 millions $ pour le réseau d'eau potable de Montréal

Les gouvernements fournissent cette somme, mais Montréal devra aussi contribuer au financement.

14/09/2017 13:51 EDT | Actualisé 14/09/2017 13:53 EDT
Getty Images/EyeEm

La Ville de Montréal recevra un maximum de 83 millions $ des gouvernements fédéral et provincial pour les travaux de réfection de son réseau d'égouts et d'aqueducs.

Le comité exécutif a entériné mercredi une nouvelle entente à cet effet avec le ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire. L'entente établit que la Ville aura accès à des subventions pour des travaux atteignant au maximum 100 M$ par le biais du Fonds pour l'eau potable et le traitement des eaux usées (FEPTEU).

Le FEPTEU est un fonds initié par le gouvernement fédéral. Les travaux sont financés à 50% par Ottawa et 33% par Québec, le reste étant à la charge des municipalités. La subvention maximale de Montréal sera donc de 83 M$ et la Ville paiera 17 M$.

La responsable de l'eau au comité exécutif, Chantal Rouleau, s'est réjouie de cette entente.

«Cette entente permettra la réhabilitation et la réfection du réseau secondaire d'aqueducs et d'égouts sur environ 300 tronçons. Elle nous permettra d'augmenter le nombre de travaux à faire pour mettre à niveau notre réseau», affirme Mme Rouleau.

Les imprévus aux contrats financés par le FEPTEU sont entièrement à la charge des municipalités. Dans les documents soumis aux élus, les fonctionnaires soulignent donc que la facture pour la Ville pourrait dépasser 17 millions $.

Rappelons que Montréal met les bouchées doubles depuis plusieurs années pour refaire et remettre aux normes ses installations d'eau potable. Des travaux importants ont cours ou sont prévus sur une grande partie du réseau, ainsi que dans les stations de pompage, les réservoirs et la station d'épuration JR-Marcotte.