NOUVELLES

Les Justiciers Masqués disparaissent des médias sociaux et ça fait jaser

Un ménage virtuel qui fait jaser.

12/09/2017 11:50 EDT | Actualisé 12/09/2017 11:50 EDT
Twitter/Justiciers

Lundi matin, Marc-Antoine Audette, mieux connu comme la petite moitié du duo les Justiciers Masqués, a annoncé qu'il se lançait en politique. En effet, Audette se présente pour un poste de conseiller dans le Sud-Ouest, plus précisément dans le district Saint-Paul-Émard-Saint-Henri-Ouest. Il est dans l'Équipe Denis Coderre.

Après qu'Audette eut annoncé sa candidature lundi, les comptes Twitter et Facebook des Justiciers masqués ont été vidés de leur contenu selon La Presse. Par contre, leur compte Instagram reste toujours ouvert et on peut toujours y voir plusieurs photos, dont la plus récente, qui a été publiée il y a deux jours.

Si ce ménage virtuel rappelle celui que Taylor Swift a fait récemment, il fait aussi jaser.

Le dernier tweet fait référence à une publication Twitter des Justiciers masqués publiée en avril 2012 dans laquelle ils comparaient Jean Charest à Adolf Hitler. Rappelons que lors du Printemps érable, les Justiciers appuyaient les étudiants.

Les Justiciers Masqués se sont fait connaître grâce à leur humour satirique et sont reconnus pour leurs coups pendables, notamment au téléphone. Ils ont entre autres piégé l'ex-président de la République française Nicolas Sarkozy en 2007. En 2011, ils ont aussi commenté le verdict du procès de l'ex-cardiologue Guy Turcotte en disant: «Quand tu prends des BS comme jury, c'est ça que ça donne.»

Si le sens de l'humour des Justiciers Masqués peut être discutable, Équipe Coderre se tient derrière son candidat. En effet, La Presse rapporte qu'une déclaration de Marc-André Gosselin, porte-parole d'Équipe Coderre, a été envoyée pour le défendre. «Marc-Antoine est un humoriste satirique qui a fait de l'humour pendant près de deux décennies. L'humour satirique, par définition, est souvent fait avec l'intention de provoquer, que nous soyons d'accord ou pas avec le propos. Nous avons toujours défendu la liberté d'expression, notamment lors des événements entourant le Charlie Hebdo et nous sommes conséquent avec cette conviction» a-t-il écrit.

Quant au principal intéressé, il dit être prêt pour une «vraie job» après avoir fait de la radio et de l'humour presque toute sa vie. À suivre...