POLITIQUE

Un retour en politique pour PKP? «Dieu seul le sait»

L'ancien chef n'a pas fermé la porte à cette possibilité.

10/09/2017 16:38 EDT | Actualisé 10/09/2017 19:54 EDT

MONTRÉAL – Le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau, n'a pas fermé la porte à un éventuel retour en politique.

De passage au congrès national du Parti québécois en compagnie de sa conjointe Lucie Laurier, l'ancien chef péquiste a laissé entendre qu'il pourrait être tenté par l'aventure politique une fois de plus. « Dieu seul le sait », a-t-il répondu lorsque les journalistes lui ont posé la question.

Mais s'il revient, ce ne sera pas pour tout de suite. Il dit avoir quitté ses fonctions de chef à « contrecoeur » pour des raisons familiales en mai 2016, mais sa situation n'est pas encore au beau fixe. « Les raisons qui m'ont amené à quitter demeurent aujourd'hui. Elles existent toujours », a-t-il souligné.

Plusieurs délégués étaient fébriles à l'idée de revoir M. Péladeau. Il a été accueilli par son successeur, l'actuel député de Saint-Jérôme Marc Bourcier, ainsi que le leader parlementaire Pascal Bérubé, qui avait été en 2015 le premier à soutenir la candidature de PKP comme chef.

L'homme d'affaires, accosté de toutes parts pour une brève discussion, une poignée de main ou un égoportrait, s'est ensuite frayé un chemin de peine et de misère parmi les militants au Palais des congrès jusqu'à la scène principale. C'est là qu'il a pris la pose avec l'actuel chef du PQ, Jean-François Lisée, qui a obtenu un vote de confiance de 92,8%.

Selon M. Péladeau, le PQ démontre des « signes de vitalité indéniables » et il constate que M. Lisée bénéficie d'un appui presque unanime. « Tout le monde est heureux. Je pense qu'il n'y avait pas de surprise, je pense que les militants sont derrière le chef. Le Parti québécois a un chef solide et bien en selle. »

M. Lisée, pour sa part, n'a pas commenté directement la venue de M. Péladeau, vendredi. Il abonde toutefois dans le même sens que son ancien chef, en disant « que le parti est uni, qu'on tire tous dans la même direction, qu'il y a une volonté de cohésion » au sein du PQ.

Congrès national du Parti québécois