DIVERTISSEMENT

Télé-Québec, cultivée et bien élevée

Plus que jamais, le mandat de la chaîne est de renseigner, informer, cultiver et rassembler le public.

10/09/2017 14:12 EDT | Actualisé 10/09/2017 14:12 EDT
Paméla Lajeunesse

En 2017-2018, Télé-Québec pourra être qualifiée de «cultivée et bien élevée». Non pas en référence à la défunte émission du même titre qui était diffusée sur ses ondes au début des années 2000, mais plutôt en raison du mandat que la chaîne se donne, plus que jamais, de renseigner, informer, cultiver et rassembler le public.

L'année d'anniversaires qui s'amorce (50 ans de Télé-Québec, 35 ans de Ciné-Cadeau, 20 ans des Francs-Tireurs et de présence de Josée di Stasio, 15 ans de Belle et Bum, 10 ans de Curieux Bégin et 100e épisode de Cuisine futée ) marquera également l'arrivée de plusieurs nouveautés qui, on le presse, pourraient devenir des valeurs sûres de l'antenne, comme Dans les médias avec Marie-Louise Arsenault,L'indice Mc$ween avec Pierre-Yves McSween et le gala jeunesse Mammouth. Et ce, en plus de toute une panoplie de rendez-vous dédiés à la jeunesse et de documentaires pertinents.

Tour d'horizon de la programmation qui entre en piste demain, le lundi 11 septembre. Consultez le site web de Télé-Québec pour connaître toutes les dates et heures concernées, ainsi que toutes autres informations.

Notons que l'édition spéciale de Y'a du monde à messe consacrée aux têtes d'affiche 2017-2018 de Télé-Québec sera rediffusée ce dimanche, 10 septembre, à 19h30, et lundi, le 11 septembre, à 22h30. Voyez aussi, en photos, toutes les vedettes de Télé-Québec croquées lors du lancement d'automne de la chaîne, le 30 août dernier.

  • Dans les médias (jeudi, 21h, dès le 14 septembre) renouera avec la tradition des grands plateaux de discussion. Marie-Louise Arsenault mènera les échanges qui porteront essentiellement sur le rôle de l'image dans les médias nationaux ou internationaux. Publicité, marketing, politique, société, réseaux sociaux, phénomènes viraux : plusieurs notions seront abordées en filigrane dans ce magazine, où il ne sera absolument pas question de critiques de séries télé, mais plutôt de notre rapport à l'information. Les déclarations incendiaires de Donald Trump, les 20 ans de la mort de Lady Di, le rapport de Gabriel Nadeau-Dubois à Instagram ou le slogan «d'homme de la situation» de Valérie Plante, leader de Projet Montréal, pourraient par exemple être à l'étude. Arnaud Granata, Noémi Mercier, Raed Hammoud et Donal Cuccioletta figurent parmi les collaborateurs.
  • L'indice Mc$ween (jeudi, 19h30, dès le 14 septembre) traitera de finances d'un ton ludique et amusant. La nouvelle coqueluche des médias, le comptable communicateur Pierre-Yves McSween, sera notre guide dans ce labyrinthe de chiffres moins compliqué qu'il n'y paraît. Points de vue critique, reportages sur le terrain, animations, traitement très visuel : «On parle d'argent comme Lili Boisvert parlerait de sexe», illustre McSween, qui compte bien «défaire la tendance qu'il faut être sérieux en parlant d'argent». Divertir d'abord, informer ensuite, voilà le credo de L'indice Mc$ween. Par exemple, Janette Bertrand expliquera son rapport à l'argent, elle qui, comme tant d'autres femmes, a longtemps dû s'appuyer sur son mari pour gérer ses sous.
  • Le gala jeunesse Mammouth sera animé, le vendredi 15 décembre, à 20h, par Pier-Luc Funk et Sarah-Jeanne Labrosse. Un jury d'adolescents aura prédéterminé une vingtaine de personnalités qui méritent d'être récompensées pour leurs bonnes actions, et le grand public sélectionnera les gagnantes. Numéros de variétés, discours amusants : la célébration adressée au jeune public ne devrait pas être tranquille. On en saura assurément plus au cours des prochaines semaines.
  • Le National d'impro (mardi, 22h, dès le 12 septembre) effectue un retour à Télé-Québec dans une formule renouvelée. En 10 épisodes, du repêchage à la finale, on verra à l'œuvre 8 équipes de la Ligue nationale d'improvisation menées, entre autres, par Réal Bossé, Florence Longpré, Luc Senay et Philippe Laprise. Les vétérans du genre Christian Vanasse et François-Étienne Paré animent.
  • De Garde 24/7 (jeudi, 20h, dès le 28 septembre) braquera maintenant ses projecteurs sur les médecins et les infirmières de l'hôpital Maisonneuve-Rosemont, où passent plus de 75 000 patients chaque année, à l'urgence seulement. On traitera encore plus d'histoires en 60 minutes.
  • À Deux hommes en or (vendredi, 21h, dès le 15 septembre), la «bromance» est déjà palpable entre le nouvel «homme en or» Pierre-Yves Lord et son acolyte Patrick Lagacé. Le ton du talk-show d'actualité et société demeurera le même malgré le changement de co-animateur.
  • Les Appendices offriront deux spéciaux absurdes de leur cru à Télé-Québec cette année : une revue de l'année avec sketchs, chansons et parodies qui sera diffusée le 30 décembre, ainsi qu'une rétrospective des 50 ans de Télé-Québec constituée de pastiches hilarants des classiques de la chaîne, qu'on présentera au printemps.
  • La première de Belle et Bum (samedi, 21h), le16 septembre, sera le spectacle du 15e anniversaire enregistré en juillet au Festival d'été de Québec avec, entre autres, Claude Dubois, Éric Lapointe, DJ Champion, Patrice Michaud, Marie-Pierre Arthur et Élage Diouf. Leparty hebdomadaire de Normand Brathwaite et Mélissa Lavergne aura plusieurs thématiques diverses au fil des semaines, dont les rythmes tropicaux ou country, l'ADISQ ou les 50 ans de Cégep en spectacle. La célébration des Fêtes de Belle et Bum sera quant à elle relayée le 24 décembre, à 20h, avec une rediffusion le 30 décembre.

Lancement de la programmation de Télé-Québec

Les émissions jeunesse à Télé-Québec

100% animal, Cochon dingue, Conseils de famille (maintenant du lundi au mercredi, à 18h30, en rediffusion le lendemain à 12h30), Le dernier passager Wixx, Génial! (maintenant du lundi au jeudi, à 19h), Les Salmigondis, Les aventures du chat potté, Les Calinours et leurs cousins, Idées de génie, La petite école d'Hélène, Nos voisins les pirates, La Pat Patrouille, Bob le bricoleur, Grizzly et les lemmings, T'choupi à l'école, Les as de la jungle, etc.

D'autres retours à Télé-Québec

Ça vaut le coût, Un chef à la cabane (à l'hiver 2018), Cuisine futée, parents pressés, Curieux Bégin, Banc public (au printemps 2018), À la di Stasio, Électrons libres, Format familial, Formule Diaz, Les Francs-Tireurs, Like-Moi (en rediffusion à l'automne et en originales à l'hiver 2018, avec un spécial bloopers dans le temps des Fêtes), Y'a du monde à messe (en avril 2018), Microphone (au printemps 2018), le Premier Gala de l'ADISQ, Ciné-Cadeau (dans le temps des Fêtes), Cinéma en fête, Point Doc, etc.

Quelques séries étrangères à voir à Télé-Québec

Chroniques du crime américain, Homeland, House of Cards (à l'hiver et au printemps 2018), etc.

Quelques documentaires

Jouer dur (30 novembre, 7 décembre et 14 décembre) : On visitera les coulisses d'Ubisoft Montréal

L'écran roi (14 septembre) : Claire Lamarche trace un portrait de la dépendance des jeunes aux écrans avec, entre autres, le témoignage d'Alexandre Taillefer, dont le fils s'est enlevé la vie à la suite d'une trop grande dépendance aux jeux en ligne

Les ultras (21 septembre) : Incursion dans le quotidien des coureurs d'élite

Déchirements (25 octobre) : Phare sur la réalité des mariages forcés

Bagages (11 décembre) : Des adolescents de diverses communautés culturelles nouvellement arrivés à Montréal prennent la parole

100 ans à table (15 mars) : Neuf créateurs de la gastronomie québécoise retracent l'évolution des assiettes de chez nous

Nos ados, entre sexe et porno (7 mars) : Étude sur le rapport des adolescents à la sexualité de nos jours.