POLITIQUE

La CAQ officialise la candidature de Geneviève Guilbault dans Louis-Hébert

Âgée de 34 ans, elle a été porte-parole et responsable des communications du Bureau du coroner.

10/09/2017 15:42 EDT | Actualisé 10/09/2017 15:42 EDT
Twitter Coalition Avenir Québec

La Coalition avenir Québec a officialisé dimanche la candidature de Geneviève Guilbault dans Louis-Hébert, quelques jours après le retrait de son précédent candidat dans la foulée d'allégations de harcèlement au travail.

Âgée de 34 ans, Geneviève Guilbault a été porte-parole et responsable des communications du Bureau du coroner. Elle s'est fait connaître lors des tragédies de Lac-Mégantic, de L'Isle-Verte et, plus récemment, de la grande mosquée de Québec.

En août, Mme Guilbault avait annoncé qu'elle représenterait la CAQ dans Charlesbourg aux prochaines élections générales en 2018. Le chef de la CAQ, François Legault, l'avait alors qualifiée de «ministrable», c'est-à-dire qu'il pourrait lui offrir un poste au sein de son conseil des ministres s'il accède au pouvoir.

Par communiqué, dimanche, M. Legault a réitéré qu'elle est «promise à jouer un rôle important au sein d'un futur gouvernement de la CAQ».

Mme Guilbault succède à Normand Sauvageau, qui a été remercié plus tôt cette semaine à cause des relations de travail difficiles qu'il aurait entretenues à la Banque Scotia.

L'ex-candidat libéral, Éric Tétrault, a annoncé quelques heures plus tard qu'il abandonnait lui aussi la course, pour des raisons similaires.

Dès dimanche matin, on pouvait apercevoir dans la circonscription des pancartes électorales de la candidate avec l'inscription «INTÈGRE» — la thématique de sa campagne.

«Ce qui s'est passé la semaine dernière m'a confortée dans ma décision. On a pu voir que la CAQ et son chef prennent très au sérieux les questions d'intégrité et n'acceptent pas le manque de transparence. À la CAQ, c'est tolérance zéro», a-t-elle déclaré par communiqué.

Elle dit placer au coeur de ses priorités le fardeau fiscal des familles et la lutte contre la congestion routière dans l'ouest de la région de Québec.

La circonscription de Louis-Hébert a été laissée vacante par la démission en avril dernier du député libéral Sam Hamad, qui y avait régné sans interruption depuis 2003.

Geneviève Guilbault, qui dit habiter le comté depuis 12 ans, croisera notamment le fer avec le candidat péquiste Normand Beauregard, un fonctionnaire de carrière formé en biologie et en sciences de l'environnement.

Du côté du Parti libéral du Québec, c'est l'attachée politique du bureau de l'ex-député Sam Hamad, Ihssane El Ghernati, qui aurait été choisie pour briguer le siège de Louis-Hébert.

Québec solidaire avait déjà fait savoir que l'avocat Guillaume Boivin défendra ses couleurs lors de l'élection partielle du 2 octobre. Il avait déjà porté la bannière du parti dans Louis-Hébert en 2012, et dans La Peltrie en 2007 et 2008.