POLITIQUE

Louis-Hébert: le Parti libéral consulte Régis Labeaume sur un possible candidat

On tente de trouver un successeur à Éric Tétrault, qui s'est retiré de la course à la suite d'allégations de harcèlement.

09/09/2017 10:08 EDT | Actualisé 10/09/2017 09:54 EDT
PC/Jacques Boissinot

Le cabinet du premier ministre Philippe Couillard a consulté le maire de Québec, Régis Labeaume, afin d'avoir son avis sur le candidat qu'il souhaiterait voir pour l'élection partielle dans Louis-Hébert en remplacement d'Éric Tétrault.

C'est ce qu'a confirmé au Soleil l'attaché de presse de M. Labeaume, Paul-Christian Nolin. Il n'a toutefois pas voulu dire quelle a été la réponse du maire.

M. Nolin a précisé que le Parti libéral n'avait pas contacté le maire Labeaume avant de choisir Éric Tétrault, qui a abandonné la course en raison d'une affaire de harcèlement au travail.

L'attaché de presse du premier ministre, Charles Robert, a également admis qu'il y a eu un contact entre le cabinet de Philippe Couillard et Régis Labeaume, ajoutant qu'il s'agissait "d'une conversation privée".

Le maire de Québec entretenait d'excellents liens avec Sam Hamad, l'ex-député de Louis-Hébert qui a été ministre de la Capitale-Nationale. Il avait plaidé pour son retour au cabinet des ministres en 2016 lorsque celui-ci avait été écarté en raison d'allégations de trafic d'influence qui pesaient contre lui.

Selon les informations du Soleil, le PLQ aurait dans sa mire trois femmes pour succéder à Éric Tétrault, dont la femme d'affaires Anne Marcotte. Mme Marcotte a déjà tenu des propos très durs à l'endroit du maire de Québec, qui a déjà été président de la Fondation de l'entrepreneurship, lui reprochant notamment d'avoir retourné sa veste au sujet des entrepreneurs après avoir accédé aux plus hautes fonctions à l'hôtel de ville.

Ihssane El Ghernati, attachée politique au bureau de l'ex-député Sam Hamad, aurait également été sollicitée. (Le Soleil)