NOUVELLES

Culture du viol: une enseigne crée un tollé à la rentrée de l'Université Queen's

«La culture du viol est encore bien présente.»

08/09/2017 16:11 EDT | Actualisé 08/09/2017 16:11 EDT
TWITTER/ERINNBECKY

Les étudiants de l'Université Queen's à Kingston en Ontario ont été accueillis par une enseigne de très mauvais goût lors de la rentrée scolaire.

Sur un drap accroché sur une maison de la rue Brock, il était écrit «Daughter drop off», qu'on peut traduire par «débarcadère pour votre fille».

Une photo de l'enseigne a été partagée sur les médias sociaux provoquant plusieurs réactions, dont de la part du vice-recteur de l'université, Daniel Woolf.

Des enseignes inappropriées et offensantes comme celle-là sont inacceptables. Ceci ne sera pas toléré et fera l'objet d'une enquête en vertu du code de conduite.

Aperçu sur le campus de l'Université Queen's. La culture du viol est encore bien présente. Je suis furieuse et vous devriez l'être aussi.

Une enseigne «débarcadère pour votre fille» à Queen's. Et certains se demandent pourquoi il y a une épidémie de violence sexuelle.

Plusieurs personnes ont convenu que cette enseigne encourageait la culture du viol et des gens ont rapidement accouru devant la maison pour démontrer leur désaccord, a rapporté le Kingston Heritage.

Il n'y avait personne dans la résidence à ce moment, mais les protestataires ont laissé des messages pour les occupants.

Une foule se rassemble devant la maison de la rue Brock où il y avait l'enseigne «débarcadère pour votre fille».

Ces filles n'ont pas été déposées ici. Elles sont venues ici de leur propre chef. Bizarrement, personne ne semble être dans la maison pour discuter avec elles.

L'enseigne a rapidement été retirée à la suite de plaintes logées à la sécurité du campus et à la police de Kingston.

Ce texte initialement publié sur le HuffPost Canada a été traduit de l'anglais.

VOIR AUSSI: