NOUVELLES

Irma va «être réellement destructeur» aux États-Unis, a annoncé le chef e l'agence américaine des situations d'urgence (FEMA)

Les États-Unis n'ont été frappés par un ouragan de catégorie 5 que trois fois depuis 1851.

07/09/2017 08:40 EDT | Actualisé 07/09/2017 09:03 EDT

L'ouragan Irma va "être réellement destructeur" quand il arrivera sur les côtes de Floride, a affirmé jeudi Brock Long, le chef de l'agence américaine des situations d'urgence (Fema) sur CNN.

Le président Donald Trump a lancé sur Twitter: "soyez prudents, restez en sécurité!". "Nous avons des équipes de gens de talent et courageux en place et prêtes à aider", a-t-il écrit.

Les Etats-Unis n'ont été frappés par un ouragan de catégorie 5 - comme Irma - que trois fois depuis 1851, a affirmé M. Long, soulignant que la majorité de la population exposée n'avait aucune expérience d'un phénomène aussi dévastateur.

M. Long s'inquiète avant tout de ce que les gens suivent les ordres d'évacuation qui ont été émis par les autorités en Floride.

Outre la Floride, "c'est la totalité du Sud-Est des Etats-Unis qui doit se secouer et faire attention", notamment en Géorgie, en Caroline du Nord et en Caroline du Sud, a-t-il souligné.

L'ouragan Irma est le plus puissant à menacer la Floride depuis Andrew en 1992, lui aussi un ouragan classé dans la plus haute catégorie pour ce type de phénomènes.

Même si sa trajectoire reste encore incertaine, il doit frapper la Floride ce week-end.

La Floride se prépare à l'arrivée de l'ouragan Irma

Lors d'une tournée médiatique jeudi matin, le gouverneur Rick Scott a demandé aux Floridiens de se plier aux ordres d'évacuation. Il a aboli les péages sur les autoroutes de l'État et conseillé à ceux qui pensent partir de le faire "maintenant".

M. Scott a prévenu qu'Irma est "plus rapide, plus forte et plus puissante" qu'Andrew, le dernier ouragan de catégorie 5 à avoir balayé l'État. Il a évoqué un ouragan "nucléaire" sur les ondes du réseau CNN.

Les maires des comtés de Miami-Dade et de Broward ont lancé des ordres d'évacuations pour le cordon d'îles et pour les zones de faible altitude de cette région métropolitaine de six millions d'habitants, où les météorologues prédisent des vents de près de 300 kilomètres/heure tôt dimanche.

Le Centre national des ouragans des États-Unis, à Miami, prévient qu'Irma pourrait survoler toute la péninsule de la Floride et se rendre jusqu'en Géorgie et dans les Carolines. Ces États ont également déclaré des situations d'urgence, mais aucune évacuation n'y a encore été ordonnée.

Le gouverneur Scott a déclaré un état d'urgence alors que les résidants s'empressaient de placarder leurs maisons, de vider les étagères des supermarchés et de remplir leurs voitures d'essence.

La procureure générale de la Floride, Pam Bondi, a révélé que son bureau a reçu plus de 1500 plaintes concernant des prix exorbitants, surtout en ce qui concerne l'eau, la nourriture et l'essence.

Environ 25 000 personnes ont évacué la région des Keys, après que tous les touristes eurent été renvoyés chez eux. Un bouchon interminable s'est formé sur la seule autoroute qui relie l'archipel au continent.

L'ouragan Andrew et ses vents de 265 kilomètres/heure ont frappé tout juste au sud de Miami en 1992, faisant 65 morts et infligeant des dommages évalués à 26 milliards $ US. Il s'agissait à ce moment de la plus dispendieuse catastrophe naturelle de l'histoire des États-Unis.

VOIR AUSSI:

L'ouragan Irma