NOUVELLES

Des Québécois voyageant avec Sunwing dans l'incertitude à Cuba

Certains ont cru pendant un moment qu'ils allaient être laissés à eux-mêmes alors que l'ouragan Irma s'approche de Cuba.

07/09/2017 12:01 EDT | Actualisé 07/09/2017 16:49 EDT
Boarding1Now

Alors que l'ouragan Irma s'approche de Cuba, plusieurs Québécois voyageant avec le transporteur aérien Sunwing ont vécu des moments d'incertitude.

Sunwing a annoncé mercredi qu'il envoyait des vols spéciaux vers Cayo Coco, Holguin et Cayo Santa Maria, le jeudi 7 septembre, pour rapatrier les vacanciers qui devaient revenir au pays le lendemain. Ce n'est que jeudi en fin de matinée que Sunwing a annoncé son plan d'urgence pour l'évacuation de ses clients qui devaient revenir après le 8 septembre.

Les voyageurs de Sunwing qui devaient rentrer au pays après cette date ont eu peur d'être laissés à eux-mêmes, selon des témoignages de gens sur place.

«Sunwing n'a pratiquement rien mentionné depuis le début. On a été dans le néant sans information de leur part. Air Canada et Air Transat ont informé leurs clients, mais rien de la part de Sunwing. Il y a même des gens qui sont arrivés de Montréal par Sunwing aujourd'hui (mercredi)», a mentionné Dave Leclerc dans une entrevue avec le HuffPost Quévec réalisée mercredi via Facebook.

Certains ont utilisé les médias sociaux pour tenter d'avoir des informations de la part de Sunwing et pour faire bouger les choses.

Steve Hanley est à l'hôtel Roc Barlovento situé à Varadero, à Cuba, depuis quelques jours. Dans des messages échangés sur Facebook avec le HuffPost Québec en fin d'après-midi jeudi, il déplore le manque de communication de l'entreprise et dit n'avoir eu aucun contact avec Sunwing. Les clients doivent chercher les informations via internet, les réseaux sociaux et les médias, affirme-t-il.

Il se sent «délaissé». «Les clients des autres compagnies sont informés et seront évacués pour la plupart, écrit-il. Mais nous n'avons aucune information de notre côté. Tout le monde est très déçu.»

En fin d'avant-midi jeudi, Sunwing a finalement fait savoir comment ses clients allaient être évacués de Cuba.

«Les vacanciers qui devaient revenir au Canada depuis Cayo Coco ou Cayo Santa Maria le samedi 9 septembre ou à une date ultérieure seront transférés par autobus, aujourd'hui le 7 septembre, vers des hôtels tout compris de Varadero. Ceux qui devaient retourner au pays les 9 ou 10 septembre prendront directement un vol de retour spécial depuis Varadero le vendredi 8 septembre», peut-on lire dans le communiqué de la compagnie aérienne.

Prêts pour le pire

Avant de connaître comment ils allaient être évacués, les clients de Sunwing à Cuba ont dû se préparer au pire.

«Tout le monde est dans le lobby de l'hôtel à se questionner et à savoir ce qu'ils vont faire, Ils viennent de se faire dire qu'ils seront déplacés dans des chambres moins à risque. Les gens se sentent complètement abandonnés et essaient de penser comment ils barricaderont leur chambre», avait affirmé Dave Leclerc, mercredi, lui qui se trouvait à Holguin.

M. Leclerc a tenu à faire connaître cette situation pour ceux qui sont pris à Cuba puisqu'il fait partie des voyageurs qui rentrent au Québec jeudi.

Dans une entrevue avec TVA Nouvelles, une Québécoise séjournant à Cayo Coco a relaté avoir aussi eu toutes les difficultés du monde à obtenir des informations sur le plan d'urgence de Sunwing.

Avec la collaboration de Catherine Lévesque.

VOIR AUSSI: