DIVERTISSEMENT

Pilar Abel n'est pas la fille de Salvador Dalí, selon les tests ADN

Le dossier est clos.

06/09/2017 14:16 EDT | Actualisé 06/09/2017 14:29 EDT
Ulf Andersen via Getty Images

Un test de paternité a contredit la prétention d'une Espagnole qui affirmait être la fille de l'artiste surréaliste Salvador Dalí, a annoncé la fondation du peintre, mercredi.

Dans une déclaration écrite, la Fondation Dalí, située à Figueres près de Barcelone, affirme que le tribunal de Madrid qui a ordonné qu'un test d'ADN soit mené l'a informée que Pilar Abel, une voyante de 61 ans, n'avait aucun lien biologique avec Salvador Dalí.

Pilar Abel soutenait depuis plusieurs années qu'elle était le fruit d'une relation que sa mère avait eue avec le célèbre peintre et, conséquemment, elle revendiquait une partie de son héritage.

La fondation a déclaré qu'elle était satisfaite que cette allégation «absurde» soit enfin chose du passé.

Les appels placés auprès de l'avocat de Mme Abel par l'Associated Press sont demeurés sans réponse.

Un porte-parole judiciaire a expliqué que la cour n'avait pas rendu la nouvelle publique, mais qu'elle avait informé les parties des résultats des tests. Ce porte-parole s'est exprimé sous le couvert de l'anonymat en conformité avec les règles judiciaires.

Cette revendication de paternité avait mené à l'exhumation, en juillet, de la dépouille de Salvador Dalí, qui repose sous la coupole du musée Dalí à Figueres. Des médecins légistes avaient alors procédé au prélèvement de cheveux, d'ongles et d'os du défunt.

La fondation a précisé que les restes du peintre seraient réintroduits dans son cercueil.

À voir également :