NOUVELLES

Les événements climatiques extrêmes interpellent le gouvernement

Des délégués de plusieurs pays et organisations se réunissent cette semaine à Montréal pour discuter des données scientifiques à cet effet.

06/09/2017 15:31 EDT | Actualisé 06/09/2017 15:33 EDT
La Presse Canadienne

Alors que les événements climatiques extrêmes se multiplient sur la planète, des délégués de plusieurs pays et organisations se réunissent cette semaine à Montréal pour discuter des données scientifiques à cet effet.

La ministre fédérale de l'Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, a souhaité la bienvenue aux délégués par visioconférence, mercredi, en réaffirmant la confiance du gouvernement Trudeau dans les recherches scientifiques sur le climat.

Il s'agit en fait de la 46e séance de travail du GIEC, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat. Le GIEC regroupe quelque 2500 scientifiques de plusieurs pays; il doit produire son 6e rapport.

Les recherches effectuées par les scientifiques, en collaboration, aident les décideurs politiques dans leurs prises de décision quant aux moyens à prendre pour atteindre les objectifs qu'ils se sont donnés en signant des ententes internationales comme l'Accord de Paris. Ces recherches les guident également dans les voies qu'ils peuvent privilégier pour leur développement économique, leurs choix énergétiques.

La question du financement des travaux du GIEC sera également à l'ordre du jour.

VOIR AUSSI: