POLITIQUE

D'autoroute à place publique: 8 infos sur le nouveau boulevard urbain de Montréal

Après 13 ans de planification et de travaux, une portion de l'autoroute Bonaventure a disparu.

06/09/2017 16:35 EDT | Actualisé 06/09/2017 16:35 EDT
Ville de Montréal

Ça, c'était une autoroute. Après 13 ans de planification et de travaux, une portion de l'autoroute Bonaventure a disparu pour laisser la place à un boulevard urbain et une grande place publique. Chronique d'un démantèlement et d'un rapprochement entre deux quartiers névralgiques de Montréal.

Des centaines de familles expropriées

En 1966, le maire Jean-Drapeau a inauguré la nouvelle autoroute Bonaventure, un des legs qu'il a laissé à sa ville en marge du 325e anniversaire de Montréal et de l'Expo 67 qui arrivait à grands pas. L'autoroute devait faire entrer la métropole dans la modernité. C'était l'ère du béton et de la voiture. Plus de 300 familles ont été expropriées pour une construction qui a coupé le quartier du Griffintown du Faubourg des Récollets pendant 50 ans.

Ville de Montréal

Dix ans de planification

La défunte Société du Havre de Montréal a présenté le projet d'abaissement de l'autoroute Bonaventure pour la première fois en 2004. Après diverses études, les audiences publiques ont commencé en 2009. Le projet comportait, à l'origine, un important volet immobilier qui aurait généré des investissements privés totalisant 1,5 G$. Des tours mixtes résidentielles et commerciales étaient prévues, mais celles-ci ont été retirées des plans après les consultations publiques pour être remplacées par une nouvelle place publique. La version finale du projet a été dévoilée en 2014.

141,7 M$ de travaux

La Ville de Montréal a mis de côté un budget de 141,7 M$ pour le projet, ce qui comprend une subvention provinciale de 38,1 M$. Les premiers travaux préparatoires ont commencé en 2011 et ont pris du galon en 2015 lors du démantèlement de la structure surélevée. Comme le maire de Montréal, Denis Coderre, se plait à le répéter, le projet a été livré «on time, on budget».

Olivier Robichaud

Deux fois la Place du Canada

La Ville de Montréal a réitéré plusieurs fois son désir que les Montréalais s'approprient la nouvelle place publique inaugurée mercredi, entre les deux branches du nouveau boulevard urbain. La place, installée sur six îlots, est aussi grande que la Place du Canada et le Square Dorchester réunis. Elle comprend une aire de jeux pour les tout petits, ainsi que des équipements d'entraînement pour les plus grands. Il y a aussi une multitude de bancs et deux tables de ping pong.

Olivier Robichaud

Un cadeau des Desmarais

L'inauguration de mercredi a également été l'occasion pour la Ville de souligner la présence de deux œuvres monumentales sur la nouvelle place publique. L'une d'elles, intitulée Source, a été commandée par la famille Chrétien-Desmarais et prêtée à la Ville pour une période de 25 ans. Les automobilistes qui entrent par l'autoroute 10 sont maintenant accueillis par une grande sculpture ayant une forme humaine de l'artiste catalan Jaume Plensa. La Ville a payé pour les frais d'installation, pour un budget de 300 000$. L'autre œuvre s'appelle Dendrites et porte la signature de l'artiste montréalais Michel de Broin.

Olivier Robichaud

Deux quartiers réunis... à vélo

Certains observateurs ont déploré l'absence de voie cyclable le long du boulevard Robert-Bourassa, qui prend désormais la place de l'ancienne autoroute. De nouvelles pistes permettent toutefois de traverser l'endroit d'est en ouest, dans l'optique de réunir Griffintown et la Cité du Multimédia. Ces voies ont été aménagées le long des rues Prince, Ann, Smith et William.

47 000 tonnes de béton réutilisées

Le démantèlement de l'autoroute Bonaventure a créé une pile de béton totalisant 47 000 tonnes. Selon la Ville, 95% de ce béton a été réutilisé sur le site même ou envoyé sur le chantier de l'échangeur Turcot.

4 jours de célébrations

L'inauguration de mercredi était la première de quatre jours de célébrations entourant le nouveau boulevard urbain. Une visite de la Fonderie Darling est prévue jeudi, alors que l'œuvre Dendrites sera inaugurée vendredi. Samedi, la Ville prévoit une fête de quartier, avec de la musique et une activité intitulée «Livres dans la rue».

Olivier Robichaud