DIVERTISSEMENT

Le Québécois Claude Paré derrière les décors du film «Ça»

«J'ai eu la délicate mission de dessiner la bâtisse la plus cauchemardesque de l'histoire du cinéma.»

06/09/2017 09:14 EDT | Actualisé 06/09/2017 09:24 EDT
Warner Bros.

Après une première version télévisée, datant de 1990, le clown Pennywise est de retour au cinéma à partir du 8 septembre. Le monstre affreux évolue cette fois dans une ambiance plus terrorisante que jamais. On doit d'ailleurs les décors glaçants du film Ça au Québécois Claude Paré, concepteur visuel habitué à travailler avec les gros studios hollywoodiens.

Le nom de Claude Paré ne vous dit probablement pas grand-chose, mais sachez que ce concepteur visuel a bien roulé sa bosse en participant à l'élaboration de décors de plusieurs superproductions américaines comme L'aviateur, Le jour d'après, Une nuit au musée 1 et 2 ou La montée de la planète des singes.

«Je travaille dans le milieu cinématographique depuis 42 ans, a expliqué le Montréalais en entrevue. J'ai commencé à contacter les producteurs à Los Angeles dans les années 1980 pour des rendez-vous, avec sous le bras une cassette VHS et quelques exemplaires de mes dessins.»

Plusieurs décennies plus tard, Claude Paré – qui a fait ses premières armes au sein de l'ONF auprès de Michel Brault – a maintenant fait sa place à Hollywood. Il planche d'ailleurs sur le prochain X-Men: Dark Phoenix, dont le tournage se déroule présentement à Montréal. «Je réside toujours au Québec. Je suis probablement le seul Canadien à participer à des films à gros budget sans être installé en Californie.»

«Ça»

Une maison cauchemardesque

En ce qui concerne Ça (It en anglais), le concepteur visuel a tout de même dû se déplacer à plusieurs endroits, notamment à Oshawa, dans la grande banlieue de Toronto, où a été construite une réplique grandeur nature de la maison hantée.

«J'ai eu la délicate mission de dessiner la bâtisse la plus cauchemardesque de l'histoire du cinéma, a-t-il dit en riant. Bien entendu, j'ai entrepris des recherches sur ce qui avait été déjà fait comme avec l'hôtel de The Shining où la maison de Psycho, deux classiques du genre. J'ai aussi beaucoup travaillé avec le réalisateur Andy Muschietti pour imaginer une maison hantée qui dégage une présence, qu'on découvre au grand écran comme un personnage à part entière.»

Outre la maison, Claude Paré s'est également attelé à concevoir les univers glauques dans lesquels évolue le clown maléfique. «La maison est seulement la porte d'entrée d'un territoire beaucoup plus vaste. C'est là que Pennywise (Grippe-Sou) enferme ses jeunes victimes avant de les assassiner. C'est un lieu horrible où l'on peut voir les jouets et les objets ayant appartenu aux enfants qu'il a enlevés au fil des siècles.»

Adaptation du plus gros bestseller de Stephen King, publié en 1986, le film est sans aucun doute attendu par des millions de fans à travers le monde. La preuve, la bande-annonce a été visionnée plus de 140 millions de fois en seulement 24 heures lors de sa diffusion sur YouTube. «Pendant le tournage, on pouvait déjà sentir un incroyable engouement. J'espère seulement que les spectateurs vont être satisfaits du résultat.»

Claude Paré se prépare à s'envoler pour Los Angeles afin d'assister à la première du film. Il espère rencontrer Stephen King sur le tapis rouge. Le maître de l'horreur, qui préfère rester loin des caméras, n'a toujours pas confirmé sa présence au fameux Chinese Theatre. «J'aimerais tellement qu'il soit là. En tout cas, s'il vient, c'est sûr que je vais aller lui serrer la pince», a-t-il conclu.

It (Ça) – Drame d'horreur – Warner Bros. – 130 minutes – Sortie en salles le 8 septembre 2017 – États-Unis.

LIRE AUSSI :
» «Star Wars»: l'épisode IX n'a plus de réalisateur
» Un nouveau film de Jean-Luc Godard attendu pour 2018
» Découvrez la bande-annonce terrifiante du film «Insidious: The Last Key»

À voir également :