BIEN-ÊTRE

S'inventer un collègue homme pour combattre le sexisme

Oui, c'est encore d'actualité.

05/09/2017 10:22 EDT | Actualisé 05/09/2017 10:23 EDT
Getty Images/iStockphoto

Deux femmes qui avaient lancé une entreprise numérique ont décidé qu'elles seraient prises plus au sérieux si elles s'ajoutaient comme partenaire un homme... fictif.

Keith Mann est officiellement cofondateur de Witchsy, plateforme de vente « d'art insolite » en ligne. Mais il n'existe pas. Ce sont Penelope Gazin et Kate Dwyer, de Los Angeles, qui l'ont inventé, après avoir essuyé une pluie de commentaires au mieux condescendants, au pire sexistes.

Elles disent s'être servi de « lui » pour les communications par courriel avec des concepteurs web, des graphistes, des programmeurs ou d'éventuels clients, et auraient constaté un changement de ton dans les correspondances. « C'était le jour et la nuit », affirment-elles au magazine Fast Company.

Keith a récemment pris sa retraite de Witchsy, mais il est disponible si d'autres compagnies de technologie veulent l'embaucher. À un salaire défiant toute concurrence.

Publicités sexistes récentes (années 2000 et après)