BIEN-ÊTRE

Qu'est-ce que l'hyperemesis gravidarum, dont est atteinte Kate Middleton?

Cette condition touche environ un pour cent des femmes enceintes au Canada.

04/09/2017 13:49 EDT | Actualisé 04/09/2017 14:05 EDT
AP Photo/Kirsty Wigglesworth

La duchesse de Cambridge attend son troisième enfant avec le prince William, et encore une fois, elle est atteinte d'hyperemesis gravidarum, une forme de vomissements intenses que subissent certaines femmes pendant la grossesse.

L'hyperemesis gravidarum touche environ un pour cent des femmes enceintes au Canada, selon la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada et peut se traduire par des nausées et des vomissements si graves que l'hospitalisation devient nécessaire.

Cette condition pourrait être causée par les hormones de grossesse, mais les médecins ne savent pas avec certitude pourquoi certaines femmes souffrent de symptômes plus intenses que d'autres.

L'hyperemesis gravidarum se déclare généralement dans les premières semaines de grossesse et se dissipe la plupart du temps à environ 20 semaines. Mais certaines femmes peuvent éprouver les symptômes jusqu'à ce que le bébé naisse.

Cette condition peut s'avérer «absolument bouleversante», selon le docteur Roger Gadsby, de l'Université Warwick, au Royaume-Uni, qui étudie la question depuis des dizaines d'années.

La vie de la femme est «en suspens» pendant que les symptômes se manifestent, a-t-il indiqué, ajoutant que certaines femmes pouvaient vomir des dizaines de fois par jour et être contraintes à rester au lit.

En 2012, la duchesse Kate Middleton a dû être hospitalisée pendant plusieurs jours parce qu'elle souffrait apparemment de déshydratation.

Il n'y a aucune preuve selon laquelle les nausées et les vomissements pourraient affecter la santé future du bébé. Les femmes atteintes de cette condition ont en fait moins de chances de souffrir d'une fausse couche, selon le Collège royal des obstétriciens et des gynécologues du Royaume-Uni.

Dans des cas graves, cependant, les bébés peuvent naître avec un plus faible poids que prévu. On conseille aux femmes atteintes de cette condition de manger des repas plus légers, mais plus fréquemment, et d'éviter les aliments ou les odeurs qui provoquent des symptômes.

«Si vous urinez peu souvent ou si votre urine est jaune foncé et que vous ne pouvez pas boire assez de liquides pour corriger cette condition, consultez votre fournisseur de soins de santé. Vous devriez également obtenir de l'aide si vous êtes malade au point de subir une perte de poids rapide», recommande la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada.

Lorsque les patientes sont hospitalisées, les médecins leur administrent généralement des vitamines, des stéroïdes et des médicaments antinausée par intraveineuse.

Certaines femmes se voient également injecter de l'héparine pour éclaircir le sang, puisque les femmes enceintes sont plus à risque de développer des caillots sanguins dans leurs jambes, et la déshydratation augmente ce risque.

Le docteur Gadsby croit que les médecins devraient traiter la duchesse sans problème, mais elle devra probablement modifier son emploi du temps. «Tant que la mère reçoit un traitement adéquat, elle et le bébé sont généralement en santé.»

LIRE AUSSI:
» Le prince William et son épouse Kate attendent leur troisième enfant
» Ces photos du prince George et de sa soeur qui jouent avec des bulles sont adorables

VOIR AUSSI: