NOUVELLES

Régis Labeaume réagit aux tracts à caractère islamophobe distribués par «Les Brigades de l'Amour»

«Je ne veux pas exagérer, mais il y a comme un vent d'extrême droite actuellement au Québec.»

02/09/2017 18:22 EDT | Actualisé 02/09/2017 19:45 EDT
Jacques Boissinot/PC

Régis Labeaume a dénoncé samedi le mystérieux groupe «Les Brigades de l'amour» qui a distribué dernièrement des tracts s'attaquant au Centre culturel islamique de Québec (CCIQ).

«Ça continue, visiblement. C'est du harcèlement, c'est du harcèlement», a réagi le maire de Québec lors d'un point de presse alors qu'il participait à l'inauguration du centre communautaire du Jardin dans l'arrondissement de Charlesbourg.

«Je ne veux pas exagérer, mais il y a comme un vent d'extrême droite actuellement au Québec», a-t-il ajouté, qualifiant les gens associés à cette idéologie de «lâches», de «pleutres» et de «poltrons». Le politicien fait référence au fait que les initiateurs de ce groupe conservent pour le moment leur anonymat, précise Le Soleil.

Il y a comme un modèle de comportement actuellement qui fait en sorte que les gens s'en permettent. Ceux qui pensaient des choses ne le disaient pas avant. On peut remercier notre voisin des États-Unis qui a banalisé le racisme et la violence, et qui fait qu'aujourd'hui, les gens s'en permettent.»

«Les Brigades de l'amour» - qui affirme combattre la haine et l'intolérance - aurait imprimé 25 000 tracts «gracieusement distribués dans les foyers de Québec». Sur les bulletins roses, on soutient entre autres que le CCIQ propagerait des propos «terriblement intolérants et haineux» et «aurait des liens avec les Frères musulmans». On demande à l'organisme de se dissocier des Frères musulmans associés au terrorisme.

Le Service de police de la Ville de Québec a été informé de la distribution des copies. «Notre mandat est de savoir si un crime est commis et c'est ce que nous analysons», a indiqué son porte-parole David Poitras à Radio-Canada.

Le CCIQ a été récemment la cible de plusieurs attaques. Un colis haineux a été livré au centre en juillet et la voiture de son président, Mohamed Labidi, a été incendiée au mois d'août.

LIRE AUSSI:
» La voiture du président du Centre culturel islamique de Québec incendiée
» Couillard trouve «répugnant» l'envoi d'un colis haineux à la mosquée de Québec
» Attentat à la mosquée de Québec: «Les images reviennent chaque jour»

VOIR AUSSI: