NOUVELLES

Les militaires canadiens en Lettonie aux premières loges des exercices russes

Les exercices «Zapad» seraient les plus importants que Moscou a tenus depuis la fin de la guerre froide, il y a plus de 25 ans.

01/09/2017 13:40 EDT | Actualisé 01/09/2017 13:40 EDT
Ints Kalnins / Reuters

Les Canadiens déployés en Lettonie seront aux premières loges pour assister ce mois-ci aux exercices militaires russes, des manoeuvres qui agacent les membres de l'OTAN et qui inquiètent dans certains pays d'Europe de l'Est.

Les exercices «Zapad», prévus pendant une semaine à compter du 14 septembre, seraient les plus importants que Moscou a tenus depuis la fin de la guerre froide, il y a plus de 25 ans.

On ignore le nombre de militaires qui participeront à ces vastes manoeuvres «Zapad» («ouest», en russe) aux portes de l'Europe: Moscou parle de moins de 13 000, l'Alliance atlantique (OTAN) va jusqu'à 100 000.

Le chiffre n'est pas anodin car tout exercice qui impliquerait plus de 13 000 militaires doit permettre la présence d'observateurs internationaux, ce que Moscou a refusé jusqu'ici.

Ce manque de transparence, qui s'ajoute à l'annexion de la Crimée par la Russie en 2014 et au soutien apporté par Moscou aux forces rebelles dans l'est de l'Ukraine, met les pays de l'OTAN et les voisins immédiats de la Russie sur un pied d'alerte.

Les responsables ne prévoient pas d'incidents mais ils ont demandé aux milliers de militaires de l'OTAN déployés dans cette région — notamment les 450 Canadiens actuellement en Lettonie — d'ouvrir l'oeil et de signaler tout mouvement russe.

LIRE AUSSI:
» Une fosse commune contenant 21 soldats soviétiques est trouvée en Allemagne
» Les Kurdes à la lisière de l'Euphrate, ou la revanche de Poutine​​​​​​

Voir également: