NOUVELLES

Les Alouettes offrent une performance pitoyable face au Rouge et Noir

La troupe de Jacques Chapdelaine a été lessivée par les visiteurs.

01/09/2017 05:41 EDT | Actualisé 01/09/2017 05:41 EDT
Paul Chiasson/PC

Après avoir raconté toute la semaine de quelle façon leur destinée était toujours entre leurs mains, les Alouettes de Montréal se sont drôlement compliqué la tâche en offrant une désolante performance face au Rouge et Noir d'Ottawa.

La troupe de Jacques Chapdelaine n'a rien fait qui vaille, le quart partant Darian Durant a été remplacé au troisième quart et les Alouettes (3-7) ont été lessivés 32-4 par les visiteurs.

Diontae Spencer, Josh Stangby et Greg Ellingson — sur une superbe passe de 42 verges de Trevor Harris — ont inscrit les touchés du Rouge et Noir (4-6-1), qui a profité de deux placements de 30 verges de Brett Maher. L'attaque des visiteurs a généré 426 verges nettes contre 235 seulement pour les Alouettes, également dominés 27-12 au chapitre des premiers essais obtenus.

«Nous avons été pourris. Nous avons été dominés dans toutes les facettes du jeu, a vociféré Tyrell Sutton, hors de lui. Je ne sais pas quoi vous dire de plus. Nous devons trouver des solutions. Ça fait deux matchs au cours des trois derniers au cours desquels l'attaque ne marque pas de touché. C'est inexplicable.»

«On commence à être 'tannés' de dire qu'on doit tourner la page et oublier nos performances. Il faudrait qu'on commence à jouer comme du monde, a lancé Kristian Matte, utilisé comme bloqueur à gauche en l'absence de Jovan Olafioye. C'est très décevant de la façon dont on joue en ce moment.»

En plus d'être incapables de générer de l'attaque, les Alouettes ont aussi écopé de nombreuses pénalités, notamment sur la séquence qui a mené au premier touché du Rouge et Noir, où les Moineaux ont écopé de pas moins de cinq pénalités, dont une pour avoir attrapé le protecteur facial de l'adversaire et une autre pour conduite antisportive.

Les visiteurs ont ainsi pu s'installer à la ligne de 2 des Alouettes. Harris a facilement rejoint Spencer sur deux verges pour porter la marque à 10-0. Mossis Madu a ajouté deux points sur une course de deux verges quelques secondes plus tard.

«L'indiscipline a fait en sorte que notre unité défensive demeure sur le terrain plus longtemps, de permettre à des séquences offensives d'Ottawa de se poursuivre», a noté Chapdelaine. En tout, les Alouettes ont été pénalisés 11 fois pour 138 verges.

Quelques minutes plus tard, sur un enième dégagement de Boris Bede, le ballon est sorti de la zone des buts pour un simple. Les 18 325 spectateurs réunis au stade Percival-Molson ont applaudi en dérision ce premier point des locaux. C'est le genre de réaction qui doit inquiéter la direction du club, surtout qu'on avait déjà entendu plusieurs huées et qu'on n'en était pas encore à la mi-temps.

Soirée difficile pour Durant

Pressé de toute part, Darian Durant a souvent été forcé de se débarrasser du ballon. Il faut dire que la ligne à l'attaque a subi un dur coup avant la rencontre quand Olafioye a été rayé de la formation à la dernière minute. Dire que la protection du quart a été difficile tient de l'euphémisme.

«On ne veut pas s'en servir comme excuse, mais on joue présentement avec des gars qui étaient au sein de la formation d'entraînement il y a deux semaines, a noté Chapdelaine. Je n'ai su qu'à 16h00 que Jovan ne pourrait pas jouer la rencontre. On a dû faire vite pour s'adapter.»

Pour ajouter l'insulte à l'injure, à la suite de leur plus belle poussée de la rencontre — une bombe de 56 verges à B.J. Cunnigham et une course de 18 verges de Durant — Bede a raté une tentative de placement de 42 verges sur le dernier jeu de la première demie, conclue par le pointage de 13-1.

La deuxième demie n'a guère été mieux. Avec la marque à 21-1, Durant a lancé sa 11e interception de la saison. Maher en a profité pour inscrire son deuxième placement du match et Durant a dû céder sa place à Drew Willy sur la séquence suivante, soldée par le placement de 53 verges de Bede.

«Oui, j'étais fâché d'avoir été retiré du match, a admis Durant, qui a complété12 de ses 21 passes pour 140 verges. Je ne trouvais pas que je disputais un mauvais match. Je croyais que d'autres facteurs nous empêchaient de faire avancer le ballon.»

Quand on lui a demandé d'identifier ces facteurs, Durant a déclaré «ne pas vouloir pointer du doigt qui que ce soit», ajoutant qu'il comprenait la décision de son entraîneur. «Je suis 100 pour cent derrière lui.»

Au quatrième quart, comme si le sort des Alouettes n'était pas déjà scellé, Harris a enfilé l'aiguille sur 42 verges vers Ellingson, qui a capté en plongeant tout juste devant Tyree Hollins pour porter la marque à 31-4 après la transformation. Les joueurs du Rouge et Noir n'ont pas eu à souffrir pour écouler le temps qui restait au match par la suite.

Harris a complété 32 de ses 41 passes pour 343 verges de gains et trois touchés, contre un interception.