NOUVELLES

Les avocats d'Omar Khadr veulent assouplir sa libération sous conditions

Plusieurs demandes sont faites.

31/08/2017 07:40 EDT | Actualisé 31/08/2017 07:42 EDT
Todd Korol/Reuters

Les avocats d'Omar Khadr se présenteront jeudi devant un tribunal de l'Alberta pour tenter d'obtenir un assouplissement de ses conditions de libération.

Ils demanderont aussi à un juge d'Edmonton d'octroyer à l'ancien détenu du camp de Guantanamo Bay des rencontres sans supervision avec sa soeur.

M. Khadr demande également un accès sans restrictions à internet et davantage de liberté de mouvement au Canada pendant sa libération sous caution, en attendant que soit entendu l'appel de sa condamnation par la commission militaire américaine qui l'a reconnu coupable de cinq crimes de guerre présumés.

L'homme de 31 ans rappelle qu'aucun problème n'est survenu depuis qu'il a obtenu une libération sous caution il y a deux ans.

Il ne peut actuellement être en contact avec sa soeur Zaynab Khadr qu'en présence d'un de ses avocats ou d'un agent de libération conditionnelle. M. Khadr explique qu'il veut renouer avec sa famille et qu'il est assez vieux pour ne plus être influençable.

Zaynab Khadr et sa mère avaient suscité la furie de plusieurs Canadiens il y a quelques années en témoignant de leur appui au groupe terroriste Al-Qaïda. Zaynab vivrait actuellement au Soudan avec son quatrième mari, mais aurait l'intention de visiter le Canada bientôt.

Voir aussi: