DIVERTISSEMENT

20 pièces de théâtre à ne pas manquer cet automne

Découvrez une diversité de créations et de nouvelles versions.

30/08/2017 17:24 EDT | Actualisé 30/08/2017 18:56 EDT
Théâtre
Les bâtisseurs d'empire

Spectacles à grand déploiement, œuvres résolument intimes, comédies éclatantes, pièces ô combien percutantes, des reprises, des créations et de nouvelles versions : il y a de tout durant l'automne théâtral à Montréal. Voici les 20 pièces qui retiennent notre attention.

Courtoisie

Doggy dans Gravel – Salle Fred-Barry – 29 août au 16 septembre

Une réflexion sur l'influence de la culture pop et de la porno sur nos façons de bouger, de penser, de communiquer et de se rapprocher, le tout mis en scène avec un rythme ahurissant, comme un vidéoclip.

Courtoisie

Quand la pluie s'arrêtera – Duceppe – 6 septembre au 14 octobre

Nommée « Meilleure nouvelle pièce de l'année » par le New York Times, cette œuvre de l'auteur Andrew Bovell raconte le destin de Gabriel York, en 2039, alors qu'un poisson tombe du ciel, après plus jours de pluie incessante : un événement qu'avait prédit son grand-mère, 80 ans plus tôt, en imaginant la fin de la vie sur terre.

Courtoisie

Bashir Lazhar – Théâtre d'Aujourd'hui – 19 septembre au 14 octobre

En ces temps où les rapports avec les immigrants sont particulièrement conflictuels, la reprise du texte écrit par Évelyne de la Chenelière tombe à point nommé. Six ans après son adaptation au cinéma – le film de Philippe Falardeau, Monsieur Lazhar, a fait partie des finalistes aux Oscar dans la catégorie Meilleur film étranger – la pièce revient sur les planches.

Courtoisie

La nuit du 4 au 5 – Salle Jean-Claude Germain – 26 septembre au 14 octobre

On la savait brillante comédienne, mais voilà que Rachel Graton se tourne vers la dramaturgie, en racontant l'évolution d'une jeune femme, entre son agression et ses premiers pas vers la résilience. Quelques mois après avoir remporté le prix Gratien-Gélinas, elle verra ses mots mis en scène par Claude Poissant.

Courtoisie

Les bâtisseurs d'empire ou le Schmürz – Théâtre Denise-Pelletier – 27 septembre au 21 octobre

La famille bourgeoise est dépeinte et décapitée avec l'humour atypique de Boris Vian, dans une mise en scène de Michel-Maxime Legault. La pièce, écrite en 1957, sera portée par plusieurs acteurs de talent, tels Gabriel Sabourin, Sasha Samar et Josée Deschênes.

Courtoisie

La mort d'un commis voyageur – Théâtre Rideau Vert – 3 octobre au 4 novembre

C'est à une véritable rencontre au sommet à laquelle nous convie le metteur en scène Serge Denoncourt en réunissant Marc Messier et Éric Bruneau dans le classique d'Arthur Miller. Voilà une pièce qui marque à jamais le parcours de ses interprètes.

Courtoisie

La femme la plus dangereuse du Québec – Salle Fred-Barry – 10 au 28 octobre

Poète maudite ou fée qui a mal tourné, aux prises avec une quantité folle de mots et d'idées sur le point de la faire exploser, Josée Yvon s'intéresse au tumulte intérieur que provoquent les injustices, les conventions et l'assimilation. Son œuvre anarchique est exposée par les dramaturges Sophie Cadieux et Dany Boudreault, ainsi que le metteur en scène Maxime Carbonneau.

Courtoisie

Last night I dreamed that somebody loved me – Usine C – 10 au 21 octobre

L'incomparable metteure en scène Angela Konrad tente d'établir un lien entre des réflexions philosophiques et des chansons pop de Shirley Bassez et The Smiths, afin d'explorer le narcissisme et l'improbable quête du bonheur.

Courtoisie

Les secrets de la Petite Italie – Duceppe – 25 octobre au 2 décembre

L'auteur de Mambo Italiano, Steve Gallucio, plonge à nouveau dans la vie d'une famille d'Italo-Montréalais, alors qu'une des leurs disparait et qu'une autre, marginale, rapplique, avec tout ce qu'on peut imaginer de réactions intempestives, de flèches acérées et de bons sentiments.

Courtoisie

Dans le champ amoureux – Espace Libre – 7 au 25 novembre

Après le succès de la percutante pièce Table rase, la dramaturge Catherine Chabot s'intéresse aux histoires de couples et de chambres à coucher, avec la lucidité qu'on lui connait.

Courtoisie

L'Iliade – Théâtre Denise-Pelletier – 8 novembre au 6 décembre

Un classique campé dans la Grèce antique. Des personnages plus grands que nature. Une mise en scène du jamais banal Marc Beaupré. Et des interprètes de haut niveau, dont Emmanuel Schwartz. Comment résister?

Courtoisie

Vu du pont – TNM – 14 novembre au 9 décembre

Le grand dramaturge Arthur Miller sera également joué au Théâtre du Nouveau-Monde par une distribution cinq étoiles (Frédérick Bouffard, Maude Guérin, Paul Doucet, Mylène St-Sauveur, François Papineau, etc.). Les spectateurs découvriront le destin d'un immigrant humilié par les lois de son nouveau pays.

Courtoisie

Sous la nuit solitaire – Quat'Sous – 15 novembre au 2 décembre

À la fois théâtre et danse, mise en scène par la chorégraphe Estelle Clareton et le dramaturge Oivier Keimeid, cette œuvre est celle de sept interprètes, acteurs et danseurs, qui marchent sur un chemin obscur, où les failles et les blessures du monde se dressent devant eux.

Courtoisie

Straight Jacket Winter – La Licorne – 11 au 16 décembre

Après avoir traversé les 5000 km qui séparent Montréal de Vancouver, en plein hiver, deux amoureux sont confrontés au défi de créer un nouveau réseau social et forcés de vivre en marge du monde. Pour un temps...

Courtoisie

Enfant insignifiant! – Duceppe – 13 décembre au 3 février

Après avoir interprété de manière éblouissante la célèbre Nana, dans Encore une fois si vous le permettez, Guylaine Tremblay joue à nouveau la mère de Michel Tremblay dans l'adaptation théâtrale du dernier roman de l'auteur, Conversations avec un enfant curieux.

Courtoisie

Des reprises

Soulignons au passage les reprises de cinq bijoux théâtraux des dernières années : Coco (La Licorne, 28 août au 19 septembre), Demain matin, Montréal m'attend (TNM, 19 septembre au 14 octobre), Des Arbres (La Licorne, 25 septembre au 27 octobre), Table rase (Espace Libre, 19 au 29 octobre) et Fredy (La Licorne, 18 au 22 décembre).

Voir également: