DIVERTISSEMENT

Radio-Canada, «pour toute la vie»

Le nouveau slogan de la chaîne.

29/08/2017 19:44 EDT | Actualisé 30/08/2017 05:10 EDT

Les longues banderoles verticales le scandaient en mauve et rose dans le studio 45 de Radio-Canada, mardi matin, où l'air climatisé fonctionnait à plein régime, pour éviter que journalistes, artistes, producteurs et autres invités de marque ne suffoquent en ce (long) avant-midi de lancement de programmation : «Pour toute la vie».

C'est là le nouveau slogan de la chaîne publique, celui dans lequel baignera toute sa nouvelle offre, de l'information aux émissions jeunesse. Le leitmotiv «Pour toute la vie» et ses couleurs se déploieront généreusement à l'antenne à compter du 11 septembre, lorsque la nouvelle grille-horaire entrera en vigueur. On peut déjà vous annoncer que Trop, Faits divers, Olivier, ICI on chante, Le siège et autres nouveautés radio-canadiennes ne seront pas en ondes «pour toute la vie», non, mais le diffuseur tend probablement à souligner la fidélité de son auditoire avec cette devise poétique.

Loyauté qui s'est abondamment mesurée l'an dernier devant les prouesses de nos policiers chéris de District 31 (lundi au jeudi, 19h, dès le 11 septembre). On radote : non, on ne sait toujours pas si Nadine (Magalie Lépine-Blondeau) et Patrick (Vincent-Guillaume Otis) sont vivants et s'ils reprendront du service auprès des criminels. Les médias chanceux connaîtront leur sort lors du visionnement de presse du 8 septembre, le reste du monde devra attendre trois jours plus tard. L'auteur Luc Dionne brillait par son absence au rassemblement de mardi et n'aurait probablement pas parlé davantage, même sous la torture, s'il y avait été. Enfin, Pénélope McQuade, qui animait la présentation de lancement dans une réplique de son décor des Échangistes, secondée de Patrick Masbourian et Pier-Luc Funk, a tout tenté pour tirer les vers du nez de Luc Picard, qui fera bientôt son entrée dans l'intrigue dans la peau de Geoffroy Morin, un nouvel enquêteur, mais l'acteur s'est borné à répéter ce qu'on savait déjà. Le commandant Daniel Chiasson (Gildor Roy) serait fier de ses troupes : le secret est bien gardé.

Tapis du lancement de programmation de Radio-Canada

Lundis chargés

Le lundi, à 19h30 (11 septembre), les non-abonnés à Tou.tv Extra auront enfin l'opportunité de plonger dans la jolie série de Marie-Andrée Labbé, Trop, déposée sur le web au printemps dernier. Virginie Fortin et Évelyne Brochu y incarnent avec grande justesse deux sœurs bousculées dans leur quotidien lorsque la cadette (Fortin) reçoit un diagnostic de trouble bipolaire. Un fort parfum de génération Y émane de Trop, mais plus vieux et plus jeunes y trouveront aussi leur compte

Tout de suite après, à 20h, une autre fiction policière nous clouera à nos sofas : Faits divers (11 septembre) de Joanne Arseneau, où la chef enquêteur Constance Forest (Isabelle Blais) mènera son équipe, basée sur la rive-nord de Montréal, dans une affaire qui commencera dès la première heure avec un double meurtre. Son bras droit, Jonas Auger (Maxime Mailloux), les quatre femmes enceintes de son bureau (Mara Joly, Daphnée Côté-Hallé, Emmanuelle Lussier-Martinez et Anna Beaupré) et ses collègues de la section des crimes majeurs de Montréal (Émile Proulx-Cloutier et Fred-Éric Salvail) joueront au chat et à la souris avec des criminels pas toujours futés, qui s'enfonceront au gré de leurs efforts pour se sortir du pétrin. Fabien Cloutier, Mylène Mackay, David Boutin, Marie-Ève Beaulieu, Louis Champagne, Patrick Hivon et Jean-Pierre Bergeront seront les malfaiteurs en question. On fera aussi connaissance avec le père (Guy Nadon) et la sœur de Constance (Alexa-Jeanne Dubé). Maman de trois enfants, notre Constance ne l'aura pas toujours facile. C'est la boîte Sovimage qui produit Faits divers, et Stéphane Lapointe réalise.

Toujours le lundi, à 21h, on attendra beaucoup d'Olivier (11 septembre), nouvelle offrande de l'auteur Serge Boucher, inspirée du récit Dans mes yeux à moi, de Josélito Michaud, publié en 2011. Dans les années 70 et 80, le petit Olivier (interprété, enfant, par le mignon Anthony Bouchard, puis, à l'adolescence, par Thomas Derasp) y voyagera d'une famille d'accueil à l'autre et forgera son identité dans le déracinement, mais aussi dans l'espoir. De foyer en foyer, des secrets jailliront. On verra dans Olivier de doux moments de tendresse enfantine, mais aussi des instants de cruauté dont seules les grandes personnes sont capables, sans que les images ne soient pour autant violentes ou insoutenables. Au fil des huit épisodes d'une heure, le résilient Olivier prendra son envol et accédera, on l'espère, à la liberté du cœur et de l'esprit qu'il cherche. Claude Desrosiers, fidèle acolyte de Serge Boucher, dirige une distribution étoilée, dont font notamment partie Sébastien Ricard, Évelyne Rompré, Kathleen Fortin, France Castel, Catherine Proulx-Lemay, Émilie Bibeau et Steve Laplante. André Dupuy d'Amalga, et Josélito Michaud et son entreprise Keep It Simple, produisent.

Quand Olivier aura fini de grandir sous nos yeux, c'est un conflit professionnel déboulant en prise d'otages, dans Le siège, qui pétaradera dans la plage du lundi, à 21h (6 novembre). Pierre-Marc Drouin scénarise cet explosif thriller tourné au Nouveau-Brunswick, où s'opposeront entre autres Gilles Renaud et Alexandre Goyette. Quand une fermeture d'usine déterre de dangereux squelettes dans le placard, ça fait bien des flammèches! Dans l'histoire, le huis clos du Siège se condensera en une quarantaine d'heures.

L'après-Mémoires vives

Un visage adoré des téléspectateurs s'ajoutera à la distribution déjà relevée d'Unité 9 (mardi, 20h, dès le 12 septembre), celui d'Hélène Florent. Celle-ci personnifiera une détenue troublante, à l'histoire bien particulière, qu'on ne rencontrera toutefois, hélas, qu'après les Fêtes.

Accros à Mémoires vives (mardi, 21h, dès le 12 septembre), enclenchez le processus de deuil, puisque Claire Hamelin (Marie-Thérèse Fortin) et son entourage s'éclipseront définitivement de nos vies et nos écrans juste avant Noël, en novembre, après cinq ans de battues et de revirements tordus. Amateurs de téléromans (ou «séries annuelles»), soyez sans crainte : Radio-Canada développe présentement trois ou quatre projets du genre qui verront le jour éventuellement, dont l'un est signé Chantal Cadieux, la «mère» de Mémoires vives, et l'autre, Sylvie Lussier et Pierre Poirier, les âmes de 4 et demi et L'auberge du chien noir. À l'hiver 2018, c'est une «série saisonnière» qui remplacera Mémoires vives, le mardi à 21h, mais 2018-2019 apportera sans doute du nouveau.

Martin Petit et ses amis humoristes auront de nouvelles folies pour nous aux Pêcheurs (mercredi, 21h, dès le 13 septembre). Les filles des Simone, elles, auront encore maille à partir avec leurs déboires de jeunes trentenaires (mercredi, 21h30, dès le 13 septembre).

Occupée aux quatre coins du globe, notre imitatrice chouchou, Véronic DiCaire, prend ces jours-ci du temps pour enregistrer, à Montréal, Ici on chante(vendredi, 20h, dès le 15 septembre), nouveau happening de variétés au cœur duquel la musique occupera toute la place. Trois invités par semaine (comédiens, humoristes, sportifs, chanteurs, etc) y réaliseront un «fantasme musical», recréeront des vidéoclips, livreront des numéros de groupe, etc. Véronic DiCaire y offrira bien sûr ses meilleurs pastiches, Isabelle Boulay poussera la note sur Still Loving You des Scorpions, Debbie Lynch-White revisitera C'est zéro, de Julie Masse, Patrice Bélanger imitera Michael Jackson, etc. Des invités-surprises égaieront aussi ces 60 minutes de party.

Les consommateurs de bulletins de nouvelles télévisés sont peut-être moins nombreux que jadis, mais ils sont toujours là. Voilà pourquoi Radio-Canada profite de la rentrée pour doter ses Téléjournaux de nouveaux décors et de nouveaux habillages visuels, en plus de leur accoler le suffixe avec, pour mieux identifier le (la) chef d'antenne qui y règne (par exemple, Le Téléjournal avec Céline Galipeau, avec Pascale Nadeau, etc). On traitera moins de sujets, mais approfondira davantage ceux qui seront soulevés, dans un rythme plus saccadé, et on concoctera des capsules d'information express qui circuleront aisément sur les réseaux sociaux. Pensons «L'arrêt Jordan en une minute», par exemple.

Et l'hiver prochain...

L'hiver 2018 marquera le retour, à Radio-Canada, de Deuxième chance, de Ruptures, des Pays d'en haut, de Lâcher prise, de Virtuose et Crescendo et de Prière de ne pas envoyer de fleurs. La neige entraînera aussi son lot de nouveautés : Ouvrez les guillemets (où François Morency confrontera des artistes à leurs citations passées), Hubert et Fanny (la nouvelle série de Richard Blaimert, où deux êtres qui n'ont rien en commun tomberont amoureux dans des circonstances dramatiques), Premières fois (le nouveau plateau de Véronique Cloutier où trois artistes relateront leurs «premières fois»), Cheval-Serpent(dernière saga de Danielle Trottier, présentement disponible sur Tou.tv Extra, campée dans un bar de danseurs nus), Les magnifiques (une comédie à sketchs absurde s'articulant autour de quatre comédiennes, Julie Ringuette, Marie-Hélène Thibault, Geneviève Schmidt et Léane Labrèche-Dor) et Un homme à la mer (où l'explorateur marin Mario Cyr décryptera la vie sous-marine en quatre grands thèmes).

N'oublions pas, en terminant, que la bande du Bye Bye 2016 (Simon-Olivier Fecteau, Marc Labrèche, Anne Dorval, Pierre Brassard, Véronique Claveau et Patrice L'Écuyer) remettra ça avec le Bye Bye 2017 le 31 décembre ; que Radio-Canada proposera, en 2017-2018, pas moins de 17 productions jeunesse (dont 11 canadiennes et 10 québécoises) ; parmi elles, l'animation Belle et Sébastien, dont la chanson-thème est interprétée par Cœur de pirate, et un nouveau rendez-vous avec la chanteuse préférée des tout-petits, Ari Cui Cui, qui partagera des scènes, entre autres, avec Pauline Martin et Stéphane Crête ; et qu'une portion de l'hiver se passera en mode Jeux olympiques de PyeongChang. Plusieurs émissions spéciales accompagneront évidemment la tradition sportive et seront dévoilées sous peu. Amoureux de District 31, ne retenez pas votre souffle, votre quotidienne favorite continuera d'être présentée pendant les Olympiques...

En vrac

Quelques retours à Radio-Canada cet automne

La semaine verte, Second regard, La facture, L'épicerie, Enquête, Découverte, Marina, Ricardo, Entrée principale, Silence on joue!, Les enfants de la télé,Infoman, Les dieux de la danse, Au suivant!, Les Galas ComédiHa!, En direct de l'univers, Info, sexe et mensonges, 100% Local, Esprit critique, ICI Laflaque, Tout le monde en parle....

Quelques séries étrangères à voir à Radio-Canada cette année

Anne, Le lien du sang (Bad blood), Notre vie (This is us - hiver 2018), Le directeur de nuit (The Night Manager), Victoria...

Quelques grands rendez-vous culturels à voir à Radio-Canada cette année

La captation du concert Montréal Symphonique du 19 août dernier, la pièce Sylvie aime Maurice, de Florence Longpré et Nicolas Michon, Leonard Cohen : une brèche en toute chose, LNI : 40 ans d'impro, OSM : le diable en canot d'écorce, Angèle Dubeau : pour une dernière fois, La magie de Casse-Noisette, Du Teweikan à l'électro...