POLITIQUE

Projet Montréal promet de revoir le financement des arrondissements

Une promesse qui se réalisera... si le parti est élu au pouvoir le 5 novembre prochain.

29/08/2017 11:27 EDT | Actualisé 29/08/2017 18:30 EDT
Olivier Robichaud
Valérie Plante, chef de Projet Montréal

La chef de Projet Montréal, Valérie Plante, promet de revoir la réforme du financement des arrondissements instaurée par le maire Denis Coderre. Elle promet de revoir les critères de financement pour ne pas pénaliser les quartiers plus denses et plus centraux.

La réforme est entrée en vigueur le 1er janvier 2015. Elle a remplacé un système basé sur le financement historique des arrondissements avant les fusions de 2001. En plus de centraliser certains pouvoirs jusqu'alors délégués aux arrondissements, la ville-centre a établi un certain nombre de critères qui déterminent la somme qui sera attribuée à chaque arrondissement.

Ces critères comprennent notamment les kilomètres de rues à déneiger et les superficies de gazon à tondre dans les parcs.

Or, cela désavantage plusieurs quartiers centraux selon Mme Plante. L'arrondissement d'Outremont a vu son financement réduit de près de 20%. Cette diminution atteint 13,7% dans le centre-ville, 12,7% dans le Plateau et 10,8% dans le Sud-Ouest.

À l'inverse, certaines anciennes banlieues voient leur financement augmenter de façon substantielle. LaSalle a notamment connu une augmentation de plus de 21%.

Projet Montréal promet d'ajouter d'autres critères pour contrebalancer ces changements. La densité de la population, l'achalandage touristique et la valeur patrimoniale des immeubles seraient notamment pris en ligne de compte si le parti remporte les élections du 5 novembre.

«Derrière le discours d'équité que propage le maire sortant pour défendre sa Réforme du financement des arrondissements se cache une incompréhension totale de la réalité des arrondissements et un mépris complet pour l'autonomie locale», affirme Mme Plante.

M. Coderre affirme que la Ville observe les impacts de la réforme et sera en mesure de modifier les critères de financement au besoin. Il n'a toutefois pas précisé si de tels changements sont prévus.

Rappelons que les pertes de revenus des arrondissements sont étalées sur une période de 10 ans. Les arrondissements dont le budget a augmenté continueront de recevoir des augmentations graduelles jusqu'en 2019.

LIRE AUSSI:
» Culture Montréal publie sa «liste d'épicerie» en vue des élections municipales
» Projet Montréal choisit son candidat pour succéder à Guillaume Lavoie
» Montréal lance une nouvelle campagne de sensibilisation sur le partage de la route

VOIR AUSSI: