NOUVELLES

Donald Trump au Texas, meurtri par les inondations

«Nous sommes une famille américaine, nous nous battons ensemble.»

29/08/2017 10:27 EDT | Actualisé 29/08/2017 13:57 EDT

Le président des États-Unis, Donald Trump, est arrivé dans un Texas ravagé par la tempête Harvey, mardi, en prenant des précautions pour ne pas nuire aux efforts de recherche et sauvetage.

Alors qu'il rencontrait les autorités locales, M. Trump a déclaré que le désastre avait des "proportions épiques".

La porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Huckabee Sanders, a déclaré aux journalistes qui accompagnaient le président que la visite serait axée sur la coordination des efforts entre les différents paliers de gouvernement et la préparation de la reconstruction, qui nécessitera sans aucun doute beaucoup de temps.

"Le président souhaite se montrer très prudent afin de s'assurer que toute activité ne nuira pas aux efforts de secours qui sont toujours en cours", a-t-elle expliqué à bord de l'Air Force One, peu avant son atterrissage à Corpus Christi.

Donald Trump, qui voyageait avec sa femme Melania et des membres de son cabinet, a été accueilli à l'aéroport par le gouverneur du Texas Greg Abbott. Certaines personnes s'étaient postées le long des routes près de l'aéroport et ont brandi des drapeaux américains lors du passage du cortège présidentiel.

Le vice-président Mike Pence a de son côté déclaré à la radio locale qu'il se rendra dans le sud-est du Texas avec sa femme, Karen, plus tard cette semaine.

Deux barrages vieux de 70 ans qui protègent le centre-ville de Houston de même qu'une digue située en banlieue ont commencé à déborder, mardi, faisant encore plus grimper les niveaux d'eau dans la région ravagée par le passage de la tempête Harvey.

Les autorités du comté de Brazoria ont publié un message sur Twitter, indiquant qu'une brèche avait été observée sur une digue de Columbia Lakes, au sud de Houston, et demandant aux résidants de quitter les lieux immédiatement.

Des ingénieurs ont commencé à ouvrir les vannes des réservoirs Addicks et Barker, lundi, pour enlever de la pression sur les barrages. Ces ouvertures n'ont toutefois pas été suffisantes et l'eau des deux réservoirs a atteint des niveaux records.

L'ouverture des vannes signifie que davantage de maisons et de rues seront inondées, et l'eau demeurera dans certaines résidences pendant une période pouvant aller jusqu'à un mois, selon Jeff Lindner, du Harry County Flood Control District.

Plus de 17 000 personnes se sont tournées vers les refuges pour se mettre à l'abri, selon la Croix-Rouge américaine. Alors que les sauvetages se poursuivent, ce nombre sera sans doute appelé à croître.

Un haut responsable du Pentagone a par ailleurs indiqué que la contribution militaire aux efforts de recherche et de sauvetage pourrait être décuplée.

Le major-général des Forces aériennes James Witham a déclaré aux journalistes, mardi, qu'environ 3500 membres de la Garde nationale participaient aux opérations, dont environ 3000 de la Texas National Guard. Il estime que le nombre de membres de la garde texane pourrait augmenter pour atteindre entre 8000 et 10 000 soldats dans les prochains jours, auxquels se joindront possiblement de 20 000 à 30 000 militaires d'autres États.

LIRE AUSSI:
» 12 000 soldats de la Garde nationale mobilisés au Texas
» Deux Québécoises au coeur de la pire tempête
» Houston sous les eaux, attend des pluies encore plus fortes

Un bilan appelé à s'alourdir

Les équipes de sauvetage débordées par les milliers d'appels à l'aide reçus pendant les précipitations parmi les plus lourdes de l'histoire américaine ont eu peu de temps pour chercher des victimes potentielles, mais les autorités n'ont d'autre choix que d'admettre la macabre réalité: le bilan des morts causées par le passage de la tempête tropicale Harvey pourrait s'alourdir lorsque les eaux auront baissé dans la région de Houston.

Plus de trois jours après que la tempête eut ravagé la côte texane alors qu'elle était un ouragan de catégorie 4, les autorités n'ont confirmé que trois morts. Mais le nombre non confirmé de personnes disparues ou présumées mortes ne cesse de grimper.

Le chef de la police de Houston, Art Acevedo, s'est dit préoccupé par "le nombre de corps que nous allons trouver".

Une résidante de Houston a raconté lundi qu'elle croyait que six membres d'une famille, incluant quatre de ses petits-enfants, étaient morts après que leur camionnette a été emportée par les eaux en franchissant un pont dans le secteur de Greens Bayou. Les autorités n'ont toutefois pas pu confirmer les décès.

Le porte-parole d'un hôtel de la ville a quant à lui indiqué que l'un de ses employés était disparu alors qu'il aidait une centaine de clients et travailleurs à quitter le bâtiment.

Près de 61 centimètres de pluie sont toujours attendus, en plus des 76 centimètres déjà reçus à certains endroits, ce qui fait craindre le pire aux autorités.

Tôt mardi, les précipitations continuaient de tomber sur Houston et la région. La pluie tombait à un rythme d'environ un centimètre à l'heure sur le comté de Harris et jusqu'à 5 centimètres à l'heure plus à l'est.

VOIR AUSSI:

L'ouragan Harvey déferle sur le Texas

​​​