POLITIQUE

Legault optimiste sur ses chances de gagner un «château fort libéral» à Québec

La circonscription Louis-Hébert était détenue par le Parti québécois avant l'arrivée de M. Hamad en 2003.

28/08/2017 14:00 EDT | Actualisé 28/08/2017 15:40 EDT
PC

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a affirmé lundi que son parti "pouvait" gagner l'élection partielle dans Louis-Hébert à Québec, n'allant toutefois pas jusqu'à dire qu'il "allait" la gagner.

À plusieurs reprises durant une mêlée de presse lundi, M. Legault a semblé hésitant quant à ses chances de remporter la circonscription de Québec. Il a semblé vouloir baisser les attentes, en insistant sur le fait que Louis-Hébert était un "château fort libéral".

"Je veux juste être réaliste. (...) Ce n'est pas le comté le plus facile à prendre", a-t-il déclaré lundi, à l'entrée du caucus présessionnel de son parti, à Shawinigan.

Aux dernières élections, en 2014, le libéral Sam Hamad avait obtenu 49,22 pour cent du suffrage, l'emportant avec environ 8000 voix de plus que son rival caquiste Mario Asselin.

C'est le Parti québécois qui détenait la circonscription avant l'arrivée de M. Hamad en 2003.

La complémentaire dans Louis-Hébert est rendue nécessaire en raison de la démission de M. Hamad le 27 avril dernier. Le candidat de la CAQ, Normand Sauvageau, un retraité issu du monde des affaires, se mesurera au candidat libéral Éric Tétrault et à Normand Beauregard, un fonctionnaire de carrière formé en biologie et en sciences de l'environnement qui se présente pour le Parti québécois.

Le chef péquiste Jean-François Lisée l'a présenté lundi dans un champ à Saint-Augustin, non loin d'où passerait l'oléoduc projeté Énergie Est de TransCanada.

Il voulait ainsi rappeler l'opposition de son parti à ce projet, alors que la CAQ l'appuie et que M. Tétrault soutenait aussi le projet quand il était président de Manufacturiers et exportateurs du Québec.

Le chef péquiste y voit une démonstration que PLQ et CAQ sont du pareil au même et a invité tous les Québécois à prendre conscience des risques qu'Énergie Est fait poser sur un grand nombre de cours d'eau.

"C'est bien, avant de prendre une décision importante, de bien magasiner, de bien regarder ce que proposent la CAQ et les libéraux", a-t-il déclaré en conférence de presse.

Le premier ministre Philippe Couillard n'a pas encore déclenché l'élection partielle dans Louis-Hébert.

Le dossier des demandeurs d'asile bénéficie à la CAQ, croit Legault

La CAQ profite pourtant d'une progression dans les sondages. La formation politique se retrouve en deuxième place derrière le Parti libéral avec 28 pour cent des intentions de vote, et en première place chez les électeurs francophones à Québec et dans les régions, selon le dernier coup de sonde Léger-Le Journal-Le Devoir-The Globe and Mail.

"Les gens de Québec, comme ailleurs au Québec, sont mécontents de la façon dont M. Couillard gère la situation des migrants depuis le début de l'été, a déclaré M. Legault. Ils savent très bien qu'on ne peut pas continuer d'accepter 1000 migrants de plus par semaine.

"Et évidemment, ces migrants ne se qualifient pas pour nos règles. Ils doivent démontrer que leur vie est en danger dans leur pays. Pourquoi est-ce aussi long pour leur donner une réponse?", a-t-il ajouté.

Rappelons que depuis le début de juillet, des personnes d'origine haïtienne franchissent la frontière de façon irrégulière depuis les États-Unis pour demander asile au Québec.

Des milliers de personnes auraient ainsi afflué au pays. Le Stade olympique, les locaux vacants de l'ancien hôpital Royal Victoria ainsi qu'un immeuble des Soeurs de la Providence ont été aménagés à Montréal pour les accueillir.

La CAQ prête pour des élections générales

Par ailleurs, M. Legault croit toujours qu'il est possible que M. Couillard déclenche des élections générales avant 2018.

Les élections au Québec sont à date fixe depuis l'adoption de la loi 3 en 2013 par le gouvernement péquiste de Pauline Marois.

Mais le chef caquiste a affirmé avoir assisté à un véritable "feu d'artifice" d'annonces venant des différents ministres libéraux au cours de l'été, ce qui le porte à croire que les libéraux se cherchent une fenêtre pour déclencher des élections.

LIRE AUSSI:
» Intentions de vote: le PLQ et le PQ végètent alors que la CAQ maintient sa popularité
» La CAQ attaque les libéraux dans une publicité
» Oui, Éric Tétrault a été approché par la CAQ, mais...

VOIR AUSSI: