POLITIQUE

Le Québec a les pires urgences en occident, affirme la CAQ dans une publicité

La CAQ ne dresse pas un bilan très positif du gouvernement libéral en matière de santé!

28/08/2017 10:58 EDT | Actualisé 28/08/2017 19:13 EDT
CAQ

Il n'y a eu aucune amélioration dans le système de santé québécois en 15 ans, ont déploré tour à tour le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) et la présidente du syndicat représentant les infirmières, lundi.

"C'est vraiment plus difficile dans le réseau de la santé, a déclaré Régine Laurent, présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ). Je ne peux pas dire que ça s'est amélioré."

Mme Laurent a illustré son propos en affirmant qu'en Abitibi, on prévoyait couper 110 lits sur 430. "Pas besoin de vous dire la grandeur de l'Abitibi. Qu'est-ce que ça va vouloir dire pour les services?", a demandé celle qui prendra bientôt sa retraite, après près d'une décennie passée à la tête de la FIQ.

Les projets de loi 10 et 20 du ministre de la Santé, Gaétan Barrette, ont récemment aboli les agences régionales et imposé de nouvelles obligations aux médecins. Leur objectif est de simplifier l'accès aux soins et aux services.

Selon le ministère de la Santé, environ 76 pour cent des Québécois ont maintenant accès à un médecin de famille. La cible établie est de 85 pour cent d'ici le 31 décembre 2017.

Mme Laurent était à Shawinigan lundi pour rencontrer les troupes caquistes dans le cadre de leur caucus présessionnel.

Elle rencontrera aussi les députés du Parti québécois cette semaine, et ceux de Québec solidaire en septembre.

C'est que les caquistes ont fait de la santé le thème principal de leur première journée de caucus. En point de presse lundi, le chef de la CAQ, François Legault, a martelé que le premier ministre Philippe Couillard et M. Barrette avaient tous deux échoué à mettre fin à l'attente en santé.

"La santé, c'est le plus grand échec du gouvernement libéral et c'est l'échec personnel de Philippe Couillard", a-t-il déclaré.

M. Legault a annoncé que son porte-parole en matière de santé, François Paradis, entreprendra prochainement une tournée de plusieurs régions du Québec afin d'échanger avec les acteurs du réseau de la santé et bonifier la plateforme électorale du parti.

Publicité négative

Plus tôt dans la journée, la CAQ a profité de l'ouverture de son caucus présessionnel en Mauricie pour lancer une publicité négative destinée aux réseaux sociaux sur le thème de la santé.

La publicité d'une minute s'en prend au gouvernement Couillard, en affirmant que "les urgences du Québec sont les pires en Occident", que "nos aînés n'ont pas droit à plus d'un bain par semaine", que "même les détenus sont mieux traités" tandis que "les familles, elles, attendent des heures et des heures pour faire soigner leurs enfants".

Le slogan libéral "Ensemble, on fait avancer le Québec" devient dans la publicité: "Ensemble, on fait reculer le Québec".

M. Paradis a défendu la publicité en mêlée de presse, la qualifiant de "beau message". "Ce message (...) dit aux gens: Regardez le constat, pensez à vos parents, pensez aux aînés, pensez

à l'hygiène, pensez aux sujets prioritaires depuis trois ans, rien n'a été fait, ce n'est pas normal", a-t-il dit.

Pour sa part, M. Legault a dit s'attendre à ce que les Québécois qui ressentent de la "grogne" se tournent vers son parti aux prochaines élections.

LIRE AUSSI:
» Intentions de vote: le PLQ et le PQ végètent alors que la CAQ maintient sa popularité
» Couillard le donneur de leçons va se faire donner une leçon, selon Legault

VOIR AUSSI: