DIVERTISSEMENT

Un premier épisode sans pause publicitaire pour «District 31»

Les téléspectateurs gagneront ainsi six minutes supplémentaires d'intrigues avec leurs personnages favoris.

24/08/2017 16:48 EDT | Actualisé 24/08/2017 16:48 EDT
Radio-Canada

Radio-Canada compte faire un événement de la première de District 31, le 11 septembre prochain.

On vient ainsi d'apprendre que le ô combien attendu premier épisode de la deuxième saison de la série policière quotidienne de Luc Dionne sera présenté sans pause publicitaire, dans sa case-horaire habituelle de 19h à 19h30.

Les téléspectateurs gagneront ainsi six minutes supplémentaires d'intrigues avec leurs personnages favoris (y compris Nadine et Patrick? Ça reste à voir...) en remplacement des publicités de savon, de restaurants ou de Trivago. L'épisode durera donc 30 minutes tapantes, et non 22 comme le reste du temps.

On apprenait plus tôt cette semaine que Luc Picard se joindra à la distribution de District 31 cet automne. Sinon, on en sait encore bien peu sur le sort qui attend nos enquêteurs-vedettes, et l'équipe d'Aetios, la maison de production de District 31, et les acteurs, semblent bien déterminés à prôner le vieil adage «motus et bouche cousue» jusqu'au retour en ondes de District 31.

N'ayez crainte, toutefois : semble-t-il qu'on sera fixés sur le destin de Nadine, morte ou vivante, dès les premières minutes.

Prix Jean-Besré

LIRE AUSSI:
» Luc Picard, nouvelle tête d'affiche de «District 31»?
» Vous habitez Longueuil? On pourrait tourner «District 31» chez vous...

Par ailleurs, District 31 n'était pas éligible aux Prix Gémeaux cette année. Dans un autre contexte, l'émission aurait dû être en nomination parmi les séries dramatiques quotidiennes, et ce, dans tous les départements (série, textes, réalisation, jeu, etc).

Mais, en cette première année de vie à l'écran, District 31 n'avait aucun opposant dans son créneau. Aucune autre fiction quotidienne n'a été présentée à la télévision québécoise pendant la saison 2016-2017.

Dans les dernières années, 30 vies s'était frottée à En thérapie, que diffusait TV5, mais le genre feuilleton journalier n'est pas si fréquent chez nous, à l'inverse des séries dramatiques annuelles (Unité 9, O', L'Échappée) ou saisonnières (Feux, L'Imposteur, Ruptures, Les pays d'en haut).

Or, l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision (ACCT) ne pouvait passer sous silence le succès fracassant de la saga du 31 lors de son gala du 17 septembre prochain.

Les artistes et artisans de District 31 recevront donc le prix Jean-Besré, lequel, depuis 2001, souligne l'excellence, l'innovation ou l'originalité d'une œuvre ou d'une personne dans le domaine de la production télévisuelle ou numérique, mais qui n'est admissible dans aucune catégorie de la cérémonie.

Dans le passé, les Satiriques (2012), les créateurs de Tou.tv (2011), d'Aveux (2010), des Invincibles (2009), de Minuit le soir (2006), le réalisateur Jocelyn Barnabé (2008), la créatrice de costumes Suzanne Harel (2005), l'auteure Isabelle Langlois (2004) et Marc Labrèche (2003) ont tous reçu le prix Jean-Besré.

La statuette spéciale n'est pas automatiquement décernée chaque année, et ses lauréats sont sélectionnés par les membres du conseil d'administration de l'ACCT

«Les artistes, artisans et producteurs derrière District 31 se sont démarqués par leur audace et leur excellence cette année, a fait valoir dans un communiqué Mario Cecchini, président du conseil d'administration de l'ACCT au Québec. La grande qualité des épisodes est indéniable, et l'Académie tenait à souligner la place que la série dramatique quotidienne a occupée au cours des derniers mois dans le paysage télévisuel d'ici.»

L'auteur Luc Dionne, les producteurs Fabienne Larouche et Michel Trudeau, les réalisateurs Danièle Méthot, Jean-Claude Lord et Simon Barrette, ainsi que les acteurs Magalie Lépine-Blondeau, Vincent-Guillaume Otis, Gildor Roy, Hélène Bourgeois-Leclerc, Sébastien Delorme, Pascale Montpetit, Michel Charette et les autres iront cueillir leur distinction lors de la soirée des Prix Gémeaux animée par Éric Salvail et Jean-Philippe Wauthier, le dimanche 17 septembre, à 20h, à Radio-Canada.

Les cotes d'écoute de District 31 n'ont jamais cessé de grimper entre septembre 2016 et avril 2017, atteignant une moyenne de 1,5 million de téléspectateurs vers la fin des 120 premiers épisodes, un exploit rarissime pour un rendez-vous quotidien.

VOIR AUSSI:

«District 31»: la fin du conte de fées?