POLITIQUE

Travaux pour le prolongement de la route 138, annoncé par Couillard

Les travaux de déboisement entre Kegaska et La Romaine devraient commencer en 2018.

24/08/2017 19:56 EDT | Actualisé 24/08/2017 19:59 EDT
Getty Images/iStockphoto

Les travaux pour le prolongement de la route 138 en Basse-Côte-Nord s'amorceront dès septembre, a annoncé le premier Philippe Couillard, jeudi.

Au cours d'un discours prononcé devant la Chambre de commerce de Sept-Îles, M. Couillard a dévoilé l'échéancier des travaux. Dès septembre, les ingénieurs compléteront les plans et devis de tous les tronçons de la route 138 prévus dans le plan Nord. Les travaux de déboisement entre Kegaska et La Romaine devraient commencer en 2018. Le cabinet du premier ministre a rappelé que le déboisement avait déjà été réalisé entre Tête-à-la-Baleine et La Tabatière.

Quant aux travaux de construction du tracé Kegaska-La Romaine, ils devraient s'amorcer en 2019. Ceux pour le tronçon Tête-à-la-Baleine et La Tabatière seront aussi entrepris en parallèle en 2019.

Le cabinet du premier ministre a aussi indiqué que les travaux de recherches archéologiques avaient été exécutés.

Des investissements de 232 millions $ sont prévus dans le cadre financier du plan Nord, pour entreprendre la réalisation du projet. Le cabinet du premier ministre dit qu'il compte toujours sur la participation financière du gouvernement fédéral pour «accélérer la concrétisation de ce projet».

En juillet, le ministre responsable du Plan Nord, Pierre Arcand, avait indiqué qu'une entreprise spécialisée procédait à la réalisation d'un modèle numérique de terrain par déplacements aériens, entre La Romaine et Tête-à-la-Baleine ainsi qu'entre La Tabatière et Vieux-Fort.

Jusqu'à présent, un tronçon de 12 kilomètres a été construit, mais les travaux ont été interrompus lorsque le ministère des Transports a résilié son contrat avec Pakatan, le maître d'oeuvre du projet, en 2013. L'entreprise s'étant ensuite dissoute, le projet était au point mort. Radio-Canada a révélé la semaine dernière que le ministère avait conclu une entente avec la firme responsable de la liquidation des actifs de Pakatan et qu'il avait pu récupérer des études réalisées en vue des travaux.

VOIR AUSSI: