BIEN-ÊTRE

Seconde vie: une initiative d'ici pour lutter contre le gaspillage des fruits et légumes

Ou comment donner une seconde chance aux fruits et légumes

24/08/2017 14:50 EDT | Actualisé 24/08/2017 14:51 EDT
Anne Stephneson / EyeEm

Heureusement, il existe maintenant plusieurs façons de réduire le gaspillage alimentaire. En plus du compost et de la commercialisation des fruits et légumes moches dans les supermarchés, voilà qu'il est maintenant possible de commander notre panier de fruits et légumes à peine moins beaux que ceux vendus à plein prix en épicerie.

L'entreprise Seconde Vie permet une fois de plus de réduire le gaspillage alimentaire. Fondée par les jeunes entrepreneurs, Thibaut Martelain et Quentin Dumoulin, l'idée leur est venue à la suite d'une visite à la ferme, où ils ont constaté le gaspillage immense au cours de la production maraîchère. Au lieu de voir les fruits et légumes légèrement défraîchis se retrouver à la poubelle, ils ont décidé de leur donner une deuxième chance.

Le concept est simple

Il suffit de commander notre panier en ligne en précisant la fréquence à laquelle nous aimerions les recevoir, chaque semaine ou aux deux semaines. Il faut ensuite choisir le point de cueillette qui nous convient le mieux. Il en existe actuellement une quarantaine principalement sur l'île de Montréal, en plus de trois endroits sur la Rive-Sud.

« Le contenu des paniers varie chaque semaine et nous essayons de nous adapter au maximum aux produits de saison. La composition des paniers est diffusée chaque samedi sur notre site internet » ajoute, Laetitia Penn, responsable marketing chez Seconde Vie.

À titre d'exemple, un panier bio (en surplus, mais pas vraiment difformes ou sur le point de moisir) pour une personne comprenant des fruits et des légumes coûte 22$. Alors que le panier pour une personne de produits locaux (non bio), difformes ou en surplus coûte 9,25$. Dans tous les cas, la quantité est souvent suffisante pour une semaine, à moins d'avoir des envies ou besoins précis de certains produits. Qui plus est, il n'y a aucune obligation d'achat, puisque la facturation se fait à chaque commande. Si on souhaite annuler notre commande ou changer la fréquence de livraison, on a qu'à leur faire savoir.

D'autres façons d'agir

En plus de cette nouvelle initiative pour éviter le plus possible le gaspillage alimentaire, il y a plusieurs autres gestes concrets que nous pouvons poser pour réduire les pertes d'aliments comestibles et ainsi minimiser notre empreinte écologique au passage.

En voici quelques-uns :

Conservez vos retailles de légumes (vert de poireau, pelure de pomme de terre, bout de carotte et de céleri) au congélateur et ajoutez-les à vos bouillons maison.

Planifiez vos achats en faisant un inventaire de ce que vous avez déjà dans votre garde-manger, réfrigérateur et congélateur.

Évitez d'acheter de grandes quantités d'aliments frais si vous n'avez pas prévu de les cuisiner.

Indiquez la date d'entreposage sur les aliments pour garder le fil de leur durée de conservation au congélateur et placez ceux ayant la date la plus éloignée à l'avant du congélateur.

Même chose dans le frigo, mettez les aliments à consommer rapidement à la portée de la main.

À VOIR AUSSI

Quelle est la durée de conservation des fruits et légumes?