POLITIQUE

Montréal menace de saisir plus de 500 pitbulls

Les propriétaires de l'espèce doivent se départir de leur animal d'ici quatre semaines.

24/08/2017 12:22 EDT | Actualisé 24/08/2017 12:51 EDT
Johnrob

La Ville de Montréal menace de saisir plus de 500 pitbulls si leurs propriétaires ne s'en départissent pas d'ici les quatre prochaines semaines.

La Ville a récemment envoyé une lettre aux propriétaires de pitbulls leur enjoignant d'envoyer leur animal dans une municipalité qui permet l'adoption de chiens de ce type, ou encore de les envoyer dans des refuges. À défaut de quoi leur animal pourrait être saisi.

Selon le quotidien Métro, plus de 500 propriétaires ont reçu cette lettre.

La mesure vise les résidents qui ont tenté d'enregistrer leur animal en bonne et due forme, mais qui n'ont pas envoyé l'ensemble de la documentation requise. L'agressivité de l'animal n'est pas entrée en ligne de compte.

«Selon l'information disponible à nos dossiers, bien que vous ayez déposé une demande, vous avez omis de compléter votre dossier en ne nous transmettant pas l'ensemble des preuves exigées dans les délais prescrits», lit-on dans le document.

Montréal a adopté l'an dernier un règlement bannissant les chiens de type pitbull. Les résidents qui possédaient un chien avant l'entrée en vigueur du règlement pouvaient le conserver s'ils remplissaient une demande de permis spécial avant le 31 mars. Les propriétaires ayant reçu cette lettre se voient ainsi refusés ce permis.

Le maire Denis Coderre confirme que la Ville ira de l'avant avec les saisies, au besoin.

«Les règlements sont clairs. On travaille en conséquence, vous savez ce qu'il faut faire», a-t-il dit en marge d'une conférence de presse sur l'usine Atwater.

LIRE AUSSI:
» Loi anti-pitbull: une centaine de chiens transférés à l'extérieur du Québec
» Le règlement sur les pitbulls entraîne plusieurs plaintes à l'ombudsman de Montréal
» Manifestation contre le projet de loi 128 à Montréal