NOUVELLES

Michel Fournier écope de 5 ans et demi de prison pour avoir accepté des pots-de-vin de SNC-Lavalin

Il a touché 2,345 millions $ pour octroyer le contrat de la réfection du pont Jacques-Cartier.

24/08/2017 11:08 EDT | Actualisé 24/08/2017 11:13 EDT
De Agostini/Getty Images

L'ex-président de la Société des ponts fédéraux, Michel Fournier, a plaidé coupable à deux accusations pour avoir accepté des pots-de-vin et a écopé d'une peine d'emprisonnement de cinq ans et demi, jeudi matin.

M. Fournier a touché 2,345 millions $ en pots-de-vin de la part de l'entreprise de SNC-Lavalin qui faisait partie du consortium qui s'occupait de la réfection du pont Jacques-Cartier.

Le montant de 775 000 $ a déjà été saisi des avoirs de l'accusé. Son épouse était aussi accusée dans ce dossier, mais le ministère public a renoncé aux accusations.

M. Fournier a été président de la Société des ponts fédéraux jusqu'en 2007, année où il a remis sa démission.

VOIR AUSSI:

Illumination du pont Jacques-Cartier, prise deux