BIEN-ÊTRE

Marie Saint Pierre, Philippe Dubuc et Denis Gagnon réunis pour un magnifique défilé

C'était une première pour les créateurs stars québécois!

24/08/2017 12:15 EDT | Actualisé 06/09/2017 13:49 EDT
Paméla Lajeunesse

Pour la première fois de leur carrière, les trois créateurs les plus en vue du Québec étaient réunis au cours d'un même défilé orchestré par Dick Walsh - célèbre metteur en scène - pour le Cabinet Éphémère. En cette première soirée en plein air du Festival Mode & Design 2017, Marie Saint Pierre, Philippe Dubuc et Denis Gagnon nous ont donné à voir un défilé comme on aimerait en découvrir plus souvent.

Au programme: des silhouettes aux ADN reconnaissables au premier coup d'oeil. Comme quoi la signature, c'est bien l'apanage des plus grands!

« C'est la première fois que nous étions réunis tous les trois et j'ai trouvé que l'ensemble était parfaitement cohérent! » - explique Philippe Dubuc. Quant à Denis Gagnon: « On se connaît depuis des décennies, c'était le fun d'être un trio! On pourrait d'ailleurs nous appeler les vieux de la vieille. D'ailleurs n'est-ce pas à la longévité qu'on mesure la réussite? »

Retour sur ce show qui a été le temps fort de ce mercredi 23 août au soir.

Le défilé a débuté sur les silhouettes de Marie Saint Pierre. La créatrice relève merveilleusement le défi de travailler les silhouettes sombres, les superpositions et les mariages de textures sans jamais tomber dans l'austérité. Elle ponctue au moment opportun d'une touche d'un jaune vif et vivifiant. Son travail des matières, laine bouillie, lainages feutrés et autres paillettes crée des volumes et des lignes qui enveloppent parfaitement la silhouette­.

Paméla Lajeunesse

Le show s'est ensuite poursuivi avec les modèles signés Philippe Dubuc. On a adoré ces silhouettes rappelant à la fois l'uniforme tout en étant infusées d'un esprit couture. Du pur et grand Philippe Dubuc pour l'automne-hiver 2017-2018.

« J'ai voulu une présentation minimaliste et très sobre afin qu'on puisse s'attacher aux détails. » - explique Philippe Dubuc. « La première silhouette (en photo ci-dessous) est une belle démonstration de comment réinventer le costume (l'un des dadas du créateur). Les bretelles passées par dessus la veste - qui elle est glissée dans le pantalon cargo, c'est une version inusitée du port du costume. » - Philippe Dubuc.

Paméla Lajeunesse

«Tout tourne autour de l'uniforme de l'officier, du noir, du marine, du gris, du chic très sobre, le tout est à la fois très masculin, chic et couture. » - détaille Philippe Dubuc.

Paméla Lajeunesse

Le défilé s'est terminé sur les créations de Denis Gagnon telles un feu d'artifice de paillettes.

« Ce sont des urbaines qui ont envie de faire la fête sans se prendre au sérieux » - raconte Denis Gagnon au sujet de ses modèles de l'automne prochain. « J'adore les paillettes, elles sont pour moi synonymes de lumière et de joie de vivre. »

Paméla Lajeunesse

Pas de doute sur la question, ces looks reflèchissent la lumière du soleil couchant. Les paillettes s'invitent partout, par touches sur une robe, à des empiècements sur des manches, sans oublier ces bottes jambières spectaculaires très glitter. Un final qui sonne comme une invitation à la fête.

Paméla Lajeunesse

À VOIR AUSSI

Styles de soirée: le Festival Mode & Design 2017 gratuit et en plein air, c'est parti!