NOUVELLES

Un juge canadien sous la loupe pour avoir porté la casquette Trump

Le Conseil de la magistrature de l'Ontario a reçu un nombre record de plaintes.

23/08/2017 13:25 EDT | Actualisé 23/08/2017 13:25 EDT
J.D. Pooley via Getty Images

Un comité de la magistrature canadienne se penchait mercredi sur le comportement d'un juge suspendu de ses fonctions pour avoir porté en plein tribunal la casquette rouge arborant le slogan de campagne de Donald Trump au lendemain de l'élection américaine.

Le juge Benrd Zabel de la Cour provinciale de l'Ontario avait justifié son geste en disant avoir voulu tourner en ridicule ses pairs qui, selon lui, soutenaient tous la candidate démocrate Hillary Clinton.

Le 9 novembre, au lendemain de l'élection présidentielle aux Etats-Unis, il était entré dans la salle d'audience du tribunal d'Hamilton affublé de la célèbre casquette rouge frappée du slogan "Make America great again" (Rendre à l'Amérique sa grandeur).

En réaction à ce geste, le Conseil de la magistrature de l'Ontario a reçu un nombre record de plaintes remettant en cause l'impartialité du juge Zabel.

Ce dernier avait essayé de mettre un terme à la controverse en invoquant une "tentative d'humour ratée pour marquer un moment historique".

Son avocat, Michael Fenrick, a dit aux membres du comité disciplinaire du Conseil de la magistrature que le juge regrettait son geste et se dissociait totalement "de la misogynie, de l'intolérance ou du racisme", selon un compte rendu de la chaîne CBC.

"Il ne portera jamais plus cette casquette au tribunal", a-t-il assuré.

Le comité, dont les travaux doivent se conclure jeudi, pourrait rejeter les plaintes déposées contre le juge, réprimander ce dernier, voire l'expulser de ses rangs.

Voir aussi:

Les produits dérivés anti-Trump et pro-Trump