DIVERTISSEMENT

Le Théâtre aux Écuries fait honneur aux œuvres multidisciplinaires

Au menu des productions multidisciplinaires offertes par une quinzaine de compagnies et d’artistes en résidence.

23/08/2017 20:02 EDT | Actualisé 23/08/2017 20:04 EDT
auxecuries.com

«On ne vous dira pas quoi penser», c'est ainsi que le Théâtre aux Écuries invite le public à découvrir sa saison 2017-2018 dévoilée plus tôt cette semaine. Au menu des productions multidisciplinaires offertes par une quinzaine de compagnies et d'artistes en résidence.

Les finissants des écoles d'arts vivants de la métropole, une trentaine de diplômés, ouvriront la saison le 28 septembre avec Vous êtes ici/You are here. En octobre, dans le cadre du 375e de Montréal, le cabaret Jusqu'où te mènera Montréal?, production réunissant la parole de sept auteurs qui ont eu pour mission de partir en voyage dans sept quartiers de la métropole.

Du 14 au 25 novembre, Plastic Heroes d'Ariel Doron. À travers un collage de petits soldats, de jouets guerriers et de mitraillettes en plastique, l'auteur et interprète relate une guerre ridicule et absurde dont on ne connaît ni l'ennemi ni les motifs.

Ubu Roi revisité

Des compagnies résidentes, les spectateurs auront l'opportunité de découvrir plusieurs nouvelles créations comme Petite Sorcière de Pascal Brullemans et Jusqu'au sang ou presque mettant à l'affiche Xavier Malo et Annie Ranger. Après un passage remarqué aux Coups de théâtre, Les secrets de la vérité, une véritable carte blanche aux artistes Guillaume Tremblay, Olivier Morin et le multi-instrumentiste Navet Confit.

En plus de L'effet Hyde, une libre adaptation du roman de Stevenson développée en collaboration avec Marcelle Hudon, le Théâtre de la Pire Espèce présentera son Ubu sur la table, version éclatée de Ubu Roi d'Alfred Jarry. Cette dernière pièce sera précédée de Pixèle-moi, une proposition théâtrale courte, mais atypique portée par les possibilités techniques d'un rétroprojecteur.

Enfin, le collectif Rien à cacher offrira en octobre un événement performatif quelque part à Montréal. Le lieu précis sera dévoilé fin septembre, nous dit-on. Ajoutons que le centre de création accueillera les collectifs Castel Blast et ad-hoc, composé de représentants issus de la diversité culturelle. De plus, l'institution reprendra la série de sept rencontres en lien avec les spectacles inscrits à la programmation.

Détails sur la programmation: auxecuries.com

LIRE AUSSI:
» BLOGUE Le Petit Théâtre de Québec appelle à l'aide
» Théâtre Prospero saison 2017-2018: les écritures de la modernité
» Saison 2017-2018 à La Licorne: toute l'audace du théâtre

VOIR AUSSI: